Home / Les dernières actualités / 63% des Américains n’ont jamais entendu parler de la théorie bizarre de l’Holocauste

63% des Américains n’ont jamais entendu parler de la théorie bizarre de l’Holocauste

Captain Harlock
Démocratie Participative
16 septembre 2020

L’empire juif s’écroule sous nos yeux.

The Guardian :

Près des deux tiers des jeunes adultes américains ne savent pas que 6 millions de Juifs ont été tués pendant l’Holocauste, et plus d’un sur dix croit que les Juifs ont causé l’Holocauste, selon une nouvelle enquête, révélant des niveaux d’ignorance choquants sur le plus grand crime du 20ème siècle.

Selon l’étude réalisée auprès d’adultes âgés de 18 à 39 ans, près de la moitié (48%) ne pouvait pas nommer un seul camp de concentration ou ghetto établi pendant la seconde guerre mondiale.

Près d’un quart des répondants (23%) ont déclaré qu’ils croyaient que l’Holocauste était un mythe, ou qu’il avait été exagéré, ou encore qu’ils n’en étaient pas sûrs. Un répondant sur huit (12 %) a déclaré qu’il n’avait absolument pas entendu parler de l’Holocauste ou qu’il ne pensait pas en avoir entendu parler.

Plus de la moitié (56 %) ont déclaré avoir vu des symboles nazis sur leurs plateformes de médias sociaux et/ou dans leurs communautés, et près de la moitié (49 %) ont vu des messages de négationnisme ou de distorsion de l’Holocauste sur les médias sociaux ou ailleurs en ligne.

« Les résultats sont à la fois choquants et tristes, et ils soulignent pourquoi nous devons agir maintenant, alors que les survivants de l’Holocauste sont encore avec nous pour exprimer leur histoire », a déclaré Gideon Taylor, président de la Conférence sur les revendications matérielles des Juifs contre l’Allemagne (Claims Conference) qui a commandé l’enquête.

président de la Conférence sur les revendications matérielles des Juifs contre l’Allemagne

Ce juif, à lui seul, explique en effet pourquoi, en théorie, le génocide des juifs aurait pu avoir lieu.

Mais il n’y a pas eu de génocide juif.

Il y a uniquement eu une mise au travail autoritaire des juifs sur un modèle plus coercitif que le Service du Travail Obligatoire auquel de nombreux jeunes Français ont participé dans d’excellentes conditions.

Beaucoup de jeunes volontaires français de la Waffen SS étaient des travailleurs réquisitionnés qui, une fois plongés dans les usines allemandes au milieu des ouvriers allemands, ont découvert le modèle national-socialiste. Tout était fait pour l’ouvrier, contrairement à la France juive du Front Populaire, rongée par le marxisme et l’exploitation financière.

Ce qu’ils ont vu des avancées sociales, la fraternité ouvrière réservée aux Français, les a convaincu de se jeter dans la mêlée sous l’uniforme de la révolution sociale portée à ce moment-là par l’Allemagne.

Les juifs, eux, ont été traumatisés par le travail manuel. Ils en parlent encore 75 ans après.

Le juif Gideon Taylor, en tant que racketteur en chef de l’Allemagne occupée, n’a pas commandité ce sondage par hasard. Il tâte le terrain de l’opinion américaine pour savoir combien de temps la juiverie pourra utiliser toute la force du gouvernement fédéral pour saigner financièrement l’Allemagne et les nations d’Europe.

Tel est le juif, dénué de toute forme de scrupule, toujours prêt à tout pour amasser de l’or et ruiner la vie des gens honnêtes.

Taylor a ajouté : « Nous devons comprendre pourquoi nous ne faisons pas mieux pour éduquer une jeune génération sur l’Holocauste et les leçons du passé. Cela doit servir d’avertissement pour nous tous, et de feuille de route pour indiquer aux responsables gouvernementaux où ils doivent agir ».

L’enquête, la première à descendre jusqu’au niveau des États américains, classe les États selon un score basé sur trois critères : les jeunes ont-ils vraiment entendu parler de l’Holocauste, peuvent-ils nommer un camp de concentration, un camp de la mort ou un ghetto, et savent-ils que 6 millions de Juifs ont été tués ?

L’État qui a obtenu le meilleur score est le Wisconsin, où 42 % des Millenials et de la Génération Z ont répondu aux trois critères, suivi du Minnesota à 37 % et du Massachusetts à 35 %. Les États les moins bien notés étaient la Floride (20 %), le Mississippi (18 %) et l’Arkansas (17 %).

Au niveau national, 63% des personnes interrogées ne savaient pas que 6 millions de Juifs avaient été assassinés pendant l’Holocauste, et plus d’un sur trois (36%) pensait que 2 millions ou moins avaient été tués.

63% des 330 millions d’Américains sont de facto sur nos positions et ignorent le mythe de l’holocauste.

36% des 330 millions d’Américains sont de facto révisionnistes et comprennent d’instinct que les 6 millions relève de l’escroquerie.

1% des 330 millions d’Américains sont des menteurs juifs.

Onze pour cent des personnes interrogées dans l’ensemble des États-Unis pensaient que les Juifs avaient causé l’Holocauste, la proportion étant de 19 % dans l’État de New York, suivie de 16 % en Louisiane, au Tennessee et au Montana, et de 15 % en Arizona, dans le Connecticut, en Géorgie, au Nevada et au Nouveau Mexique.

Comme je le disais plus haut, l’unique chose qui pourrait servir d’argument en faveur de ce concept d’holocauste est la nature même des juifs, ce qu’ils sont et ce qu’ils font.

Quiconque a connu et souffert sous les juifs pourraient croire que d’autres, ayant souffert comme eux, aient décidé d’en finir avec cette race.

Mais à l’évidence, les juifs ne peuvent pas venir devant nous et dire, « et bien, voyez-vous, d’autres n’ont pas eu votre patience et nous ont assassiné parce que nous sommes collectivement des ordures, des escrocs et des criminels ». Quoique véridique, ce ne serait pas un argument de nature à conforter la position de la juiverie contemporaine. C’est la raison pour laquelle ces juifs viennent à nous en nous affirmant qu’ils auraient été assassinés par Adolf Hitler parce qu’ils étaient innocents de tout, purs de tout blâme et surtout, généreux au delà de toute limite, partout et tout le temps.

Bref, plus inoffensifs que des moines bouddhistes tibétains.

Je pense que vous conviendrez avec moi que les juifs sont plus nuisibles que des tibétains.

Les juifs pensaient pouvoir maintenir cette énormité éternellement, pour peu que leurs médias la martèlent suffisamment.

Mais ce n’est pas ce qui se produit. Les goyim n’ont plus d’espace disque disponible pour tourner sur holocauste4ever.exe

Au niveau national, 44 % des personnes interrogées ont pu identifier Auschwitz-Birkenau, et seulement 3 % connaissaient Bergen-Belsen. Au Texas, six personnes interrogées sur dix ne pouvaient pas nommer un seul camp de concentration ou ghetto.

Cependant, près des deux tiers (64%) des adultes américains du millénaire et de la Génération Z pensent que l’enseignement de l’Holocauste devrait être obligatoire dans les écoles. Sept sur dix ont déclaré qu’il n’était pas acceptable qu’un individu ait des opinions néo-nazies.

La Claims Conference, dont la mission est de « rendre justice aux victimes juives de l’Holocauste », a mis en place un groupe de travail pour superviser l’enquête. Elle comprenait des survivants de l’Holocauste, des historiens et des experts de Yad Vashem et du Musée mémorial de l’Holocauste des États-Unis.

Les données ont été recueillies à partir de 1 000 entretiens à l’échelle nationale et de 200 entretiens dans chaque État avec de jeunes adultes âgés de 18 à 39 ans sélectionnés au hasard.

Dites-vous que ce fiasco a lieu en dépit de 75 ans de propagande sur les saucisses de juifs gazés et les douches à gaz d’Adolf Hitler.

Trois quarts de siècle de livres, de films hollywoodiens, de documentaires, d’émissions spéciales, de « témoignages » de survivants centenaires.

Et d’exercices de nécromancie.

Malgré cela, malgré ce torrent de mensonges, l’écrasante majorité des Américains n’a pas la moindre idée de ce que signifie cette théorie absurde de chambres froides polonaises où Adolf Hitler aurait secrètement fait tuer avec de l’insecticide 6 millions de juifs.

Dans 50 ans, plus personne sur cette terre ne comprendra même de quoi ces juifs essaient de parler. Tout particulièrement dans un monde dominé par l’Asie et la Chine dont les peuples confondront les juifs avec une espèce de sauterelle ou d’escargot

Aussi implacable que soit la terreur juive actuelle, elle nous paraîtra, d’ici 50 ans, totalement grotesque. Tout ça paraîtra pour ce que c’est : absurde. Des noms s’élèveront, comme celui du Professeur Faurisson, et plus près de nous, celui de Vincent Reynouard que vous devez soutenir si vous le pouvez en faisant connaître ses travaux.

L’évidence, demain, pourrait vite faire oublier que ce concept des 6 millions fût autrefois un dogme religieux aussi incontestable que l’incarnation du Christ au 15ème siècle.

Commentez l’article sur EELB.su