Home / Les dernières actualités / Agen : une beurette poignardée après une « marche blanche » suite à l’assassinat d’un lycéen maghrébin

Agen : une beurette poignardée après une « marche blanche » suite à l’assassinat d’un lycéen maghrébin

Leutnant
Démocratie Participative
12 Mars 2020

La spirale maghrébine.

Le Parisien :

Les faits se sont déroulés dans le hall de la gare, en fin d’après-midi. Selon la police une jeune fille de 17 ans a porté un coup de couteau à la poitrine de l’adolescente à qui elle reprochait d’avoir tenu des propos déplacés lors de la marche blanche. Elle a été arrêtée peu après.

Selon une source proche du dossier, la victime a été transportée dans une clinique en urgence absolue, avec un poumon touché.

À l’initiative de deux amis du jeune décédé dimanche, quelque 500 personnes s’étaient retrouvées mercredi dans le calme pour une marche blanche, partie devant le restaurant McDonald’s où deux jeunes de 16 ans avaient été visés dimanche après-midi par des tirs d’arme à feu en plein centre d’Agen.

Jeune est un synonyme utilisé par les médias pour dire immigré.

Dans ces zones de non-France, c’est l’Irak.

L’un, grièvement touché au thorax, est décédé à l’hôpital. Le deuxième, blessé à une jambe, a également été hospitalisé. Il a participé mercredi en fauteuil roulant à la marche, une rose blanche à la main.

Le tireur présumé a été mis en examen pour assassinat et tentative d’assassinat puis placé en détention mardi dans un centre pour mineurs. Il a invoqué « un contexte de menaces dont il serait victime depuis plusieurs semaines de la part » des jeunes sur lesquels il a fait feu, selon le parquet.

Le lycéen décédé, d’origine marocaine et capverdienne, préparait un bac professionnel à Bordeaux (Gironde) et passait ses vacances chez sa mère. Il sera inhumé vendredi après une cérémonie à la mosquée d’Agen.

Subhanallah !