Home / Décryptage / Après la colère des goyim contre le violeur Polanski, Jean Dujardin annonce qu’il quitte la France « qui pue »

Après la colère des goyim contre le violeur Polanski, Jean Dujardin annonce qu’il quitte la France « qui pue »

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
02 mars 2020

Jean Dujardin préfère les juifs d’Hollywood à son pays.

La Dépêche :

La 45e édition des César aura marqué les esprits alors que Roman Polanski, accusé de viol et d’agression sexuelle, a reçu le prix de la meilleure réalisation pour son long-métrage J’accuse.

Jean Dujardin, qui campe le Colonel Picquart, essuie les critiques sur les réseaux sociaux. Certains l’accusent même de se rendre complice des crimes du réalisateur.

En compétition pour douze prix, le film J’accuse en a remporté trois, vendredi soir, à la cérémonie des César. L’un d’eux a particulièrement fait réagir : celui qui récompense Roman Polanski de la meilleure réalisation.

Alors que le réalisateur est accusé de viol et d’agression sexuelle sur mineure, beaucoup se sont émus qu’une récompense puisse lui être décernée. L’actrice Adèle Haenel a quitté la pièce, suivie d’une dizaine de personnes, en signe de désapprobation. « Une honte » a-t-elle protesté en se levant de son siège. Sur les réseaux sociaux, les 45e César sont devenus les « César de la honte ».

Une situation difficile à gérer pour Jean Dujardin, qui campe le premier rôle du long-métrage. Face à la polémique, il avait déjà annulé au dernier moment sa venue promotionnelle au journal télévisé de TF1 et, comme le reste de l’équipe du film, avait décidé de ne pas venir à la cérémonie de vendredi. Et s’il n’a remporté aucun prix personnel, il est sous le feu des critiques, qui l’accusent notamment de se rendre complice des crimes du réalisateur.

À quelques heures de la cérémonie, l’acteur oscarisé s’était emparé de son compte Instagram pour tenter de se défendre. Il avait alors publié une photo de l’Aurore, le célèbre journal qui avait publié le J’accuse de Zola, avec pour légende : « Je voudrais simplement rappeler que J’accuse est le titre d’un article assez célèbre d’Emile Zola, j’espère que cela ne gêne personne ? Bonne soirée ! ». Et d’ajouter : « En faisant ce film, j’ai cru, et je le crois encore, avoir fait plus de bien que de mal ». Les deux publications ont ensuite été supprimées par l’acteur.

Dujardin doit sa carrière et son « oscar » aux producteurs juifs et l’acteur français le sait.

En retour, les juifs lui signalent qu’il est un excellent shabbat goy.

(((Gilles Lellouche))), (((Mickaël Benayoun))), (((Richard Berry))), (((Elie Semoun))), (((Gad Elmaleh)))…

Jean Dujardin s’inspire d’une tradition juive qui veut que lorsque ça commence à sentir le roussi, il faut rapidement quitter le pays.