Home / Décryptage / Après l’attaque de Conflans, toutes les figures de la droite appellent à défendre le droit au blasphème ; évitent soigneusement de blasphémer contre le prophète

Après l’attaque de Conflans, toutes les figures de la droite appellent à défendre le droit au blasphème ; évitent soigneusement de blasphémer contre le prophète

Captain Harlock
Démocratie Participative
17 octobre 2020

Ben alors Marine, tu as perdu ta langue ou bien les mahométans te l’ont coupée ?

Suite à cette décapitation pédagogique de Conflans, le RN s’agite courageusement sur le net.

La prime revient à l’arabe de service Hossam Messiha, dit « Jean » pour les gogos.

#ToiAussiTweeteCommeUnMetequeAuServiceDesJuifs

Je ne supporte plus la logorrhée antifa de ce roquet arrogant venu de son bled  égyptien. Ce bougnoule ne rate jamais une occasion pour courtiser les juifs en essayant d’assimiler fierté raciale blanche et islamisme. Le « nazislamisme » de Bernard-Henri Lévy, c’est-à-dire l’exacte ligne politique du pouvoir juif.

La grosse Le Pen ne pourra pas éternellement agiter ce métèque sous notre nez pour jouer sur tous les tableaux.

Puisque je parle de l’alcoolo-tabagique, elle a réussi à tweeter un truc hier soir alors qu’elle était en plein apéritif.

Jordan a aussi flambé, dans la même veine.

Tous les patriotes jambon beurre sont sur le même ton. Ils s’indignent qu’on ne puisse pas blasphémer impunément le prophète de l’islam.

Les mêmes patriotes qui hurlent contre cette députée du Modem parce qu’elle ne soutient pas le droit blasphème ont tous des pseudos sur Twitter et ne publieront jamais de caricature de Mahomet à visage découvert. Cette députée a au moins pour elle de parler de la réalité telle qu’elle est.

La croisade laïque par procuration, désolé, mais cela ne fonctionne pas.

Bravo les blasphémateurs, continuez, je vous regarde !

Plutôt que de faire carrière en s’indignant sur le fait que d’autres soient tués pour avoir blasphémé, que toutes ces têtes de gondole politiques de droite assument leur discours en faveur du blasphème et blasphèment publiquement. Que Marine Le Pen publie elle-même une caricature du prophète de l’islam sur Twitter, tout comme Jordan Bardella. Qu’ils montrent à tous, islamistes en tête, comment ils résistent à l’islam.

SPOILER ALERT : ils ne le feront pas.

Marine Le Pen peut ouvrir sa grande gueule sur tous les plateaux télés, c’est du simulacre. Elle est une sage petite écolière de la France bougnoulisée. Elle a parfaitement intégré les règles du jeu de la France diversifiée et ne « chassera » pas plus l’islamisme de France « par la force » qu’elle ne s’arrêtera de picoler du blanc.

Ce doit être notre réponse à chaque fois qu’un de ces faiseurs médiatiques vient surfer sur le thème de l’indignation laïcarde : que le courageux héros publie une caricature du prophète plutôt que de disserter sur le thème de la laïcité. Des actes, pas des mots, c’est le meilleur test.

Vous allez voir que tous ces gens seront d’une surprenante discrétion. Ils ne veulent pas hypothéquer leur situation confortable au nom des « valeurs de la république » en risquant de se faire égorger. Ils veulent simplement capitaliser sur le chaos migratoire et toucher des salaires à 5 chiffres en se faisant élire par des pigeons.

Ces hypocrites de droite sont bien plus nuisibles que les djihadistes. Ce sont eux qui empêchent l’émergence d’une véritable alternative. Ces gens veulent exploiter la situation à leur profit, pas lutter.

Si vous me demandez qu’elle est la solution, c’est très simple : le nettoyage ethnique total. Tout le reste, c’est de la littérature. L’histoire n’est qu’une somme de mouvements de populations. Soit on déplace des populations, soit on finit déplacés par d’autres populations.

Tous ceux qui essaient de nous vendre des compromis sont des escrocs et des traîtres.

Commentez l’article sur EELB.su