Home / Décryptage / SKYNET sanitaire : après les 6 trilliards de juifs gazés par Adolf Hitler, Facebook annonce qu’il va censurer tous les propos remettant en cause le vaccin contre le Covid-19

SKYNET sanitaire : après les 6 trilliards de juifs gazés par Adolf Hitler, Facebook annonce qu’il va censurer tous les propos remettant en cause le vaccin contre le Covid-19

Captain Harlock
Démocratie Participative
14 octobre 2020

Je veux revenir en 1933

Vous allez devoir croire à la pandémie imaginaire tout comme vous deviez déjà croire aux chambres à insecticide qu’Adolf Hitler a utilisé pour gazer 6 trillions de milliards de juifs.

Ouest-France :

Facebook a fait savoir mardi 14 octobre qu’il interdirait désormais les annonces cherchant à dissuader les utilisateurs d’aller se faire vacciner. Le réseau social a aussi annoncé une nouvelle campagne d’information sur le vaccin contre la grippe.

Les annonces contre ou en faveur de la législation ou des décisions gouvernementales au sujet des vaccins, notamment du vaccin contre le Covid-19, seront toujours autorisées, selon un message publié sur le blog de la société. Ces nouvelles mesures seront mises en œuvre dans les prochains jours.

Oui, elles sont toujours autorisées parce que le vaccin contre le Cohen-19 n’existe pas encore. Interdire de s’interroger sur un produit qui n’existe pas encore aurait eu valeur d’aveu sur la manipulation de l’opinion en cours.

Mais une fois que ce poison existera, qu’est-ce qui le distinguera des autres vaccins aux yeux de Mark Zuckerberg ?

D’autant que Mark investit personnellement des milliards dans ce business.

Cette censure commence par les vaccins bien établis dans l’opinion comme celui de la grippe avant de cibler le David-19 d’ici quelques mois. L’idée de ces juifs est d’accoutumer le public à une censure pyramidale impitoyable.

Avec 2,7 milliards d’utilisateurs actifs par mois, Facebook fait face aux pressions des législateurs et de groupes de santé publique qui lui demandent de sévir contre les contenus anti-vaccins et la désinformation circulant sur la plateforme.

Les anciennes règles de Facebook toléraient les messages anti-vaccins tant qu’ils ne contenaient pas d’informations erronées.

Facebook tente de faire le ménage depuis quelques jours puisque le réseau social a déjà annoncé la suppression des contenus « niant ou déformant » l’Holocauste, mais aussi les groupes et pages se revendiquant du mouvement QAnon.

Le bétail goy va être piqué, de gré ou de force.

Sauf à avoir une voiture à remonter dans le temps très vite, nous allons bientôt vivre dans une nouvelle Union Soviétique contrôlée par une nomenklatura juive assoiffé de sang et d’or, les moyens de surveillance du XXIe siècle en plus.

Honnêtement, la question raciale n’a plus beaucoup moins d’importance au moment où je parle.

Ce que sera la composition raciale de l’Europe dans 30 ans paraît si loin par rapport à la vitesse où cette tyrannie juive se met en place que tous nos efforts doivent se focaliser sur la lutte contre la dictature sanitaire que le système déploie actuellement.

Si les juifs parviennent à mettre en place cette dictature totale, la question raciale sera résolue du même coup car nous aurons depuis longtemps été réduits au silence et effacés.

Exactement comme le comédien itinérant Dieudonné qui est désormais accusé de tentative de meurtre de masse pour avoir organisé des spectacles privés dans des lieux privés.

La priorité pour les semaines et mois à venir est de soutenir toutes les initiatives locales contre le terrorisme sanitaire qui sert de masque au néo-bolchevisme occidental.

Commentez l’article sur EELB.su