Home / France / Castaner assure aux insurgés négro-communistes qu’ils pourront se rassembler sans craindre d’être verbalisés pour non-respect de la « distanciation sociale »

Castaner assure aux insurgés négro-communistes qu’ils pourront se rassembler sans craindre d’être verbalisés pour non-respect de la « distanciation sociale »

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 Juin 2020

 

Vous vous rappelez des gens harcelés par les hélicoptères de la gendarmerie parce qu’ils faisaient de la randonnée ?

Et bien ce sera toujours le cas sauf pour les nègres et antifas qui décident de se rassembler sauvagement par milliers pour appeler à l’éradication des Blancs. C’est au fond le prolongement du confinement sélectif qui s’appliquait déjà dans les banlieues ethniques.

C’est officiel.

Je ne crois pas qu’il y ait une « émotion mondiale » à propos de la mort par overdose de l’acteur porno George Floyd. Il ne se passe rien en Chine ou en Inde, ni d’ailleurs en Afrique. Pas davantage en Russie ou en Europe de l’Est. Je n’ai rien vu non plus en Malaisie ou en Arabie Saoudite. Je ne crois pas non plus qu’il y ait eu quelque chose au Pérou.

Hormis quelques villes occidentales, le monde se fout totalement de ce George Floyd.

Mais peu importe. Castaner estime que les émotions des nogres et des femelles blanches fanatisées est suffisante pour rendre caduques les mesures de « distanciation sociale » sans lesquelles nous sommes par ailleurs censés tous mourir. Je vous rappelle que la presse vous qualifiait de meurtrier en puissance si vous osiez sortir de votre domicile sans autorisation.

C’est peut-être parce que ce virus n’a jamais été autre chose qu’une hallucination montée de toutes pièces par le pouvoir et les médias.

En tout cas, les nègres ont le feu vert de la part du ministère de la Police pour poursuivre l’insurrection raciale et appeler à dissoudre la police. D’ailleurs Castaner s’est dit prêt à s’agenouiller devant le dieu nègre.

Macron a clairement choisi de se soumettre sans broncher à Assa Traoré.

Les Français de souche, en revanche, devront continuer à obéir scrupuleusement aux ordres comme des drones et à payer leurs impôts pour alimenter la CAF dont dépend la race noire d’élection divine. C’est ce que l’on appelle le privilège blanc dans cet état suprémaciste noir.

Commentez l’article sur EELB