Home / Décryptage / Châteauroux : la traînée fatiguée par l’excès de bite Aziliz Le Berre de la « République du Centre » s’emporte contre les autocollants déclarant qu’on a le droit d’être blanc

Châteauroux : la traînée fatiguée par l’excès de bite Aziliz Le Berre de la « République du Centre » s’emporte contre les autocollants déclarant qu’on a le droit d’être blanc

Captain Harlock
Démocratie Participative
31 juillet 2020

La normalisation du génocide des Blancs est pour ainsi dire complétée. Quiconque s’oppose à ce projet est désormais unanimement condamné par l’Etat-Parti juif qu’on appelle « la République ».

La République du Centre :

Ce 2 juillet, deux autocollants mentionnant « It’s OK to be white » ont été apposés sur la boite aux lettres et la grille de l’école élémentaire Jean-Moulin. Le directeur académique prend cet incident au sérieux et portera plainte s’il se reproduit.

« C’est OK d’être blanc. »

« Non, c’est haineux. »

Un voire deux autocollants, d’une taille de 1 sur 7 cm. Des collages qui n’auraient pas dû interpeller les professeurs et la direction de l’école Jean-Moulin de Châteauroux, cet après-midi du 2 juillet. Seulement, ces autocollants comportaient un même message, haineux : « It’s OK to be white ». Un slogan qui signifie « c’est OK d’être blanc« , lancé sur les forum « 4chan » en 2017 et récupéré depuis par le courant des suprémacistes blancs américians, dont des néo-nazis.

L’incident est isolé.  » C’est une école où il n’y a jamais eu le moindre problème », souligne le directeur académique Jean-Paul Obellianne.

Les autocollants ont été immédiatement arrachés et l’inspecteur de circonscription a été tenu au courant des faits. Ce jour, aucune plainte n’a été déposée. « Si cet incident va au-delà, nous déposerons plainte. On prend ça au sérieux, ce genre de message n’est pas en conformité avec les valeurs de la République que nous portons.« 

Même réaction de la municipalité qui s’abstient ce jour de commentaire mais reste vigilante, tout comme l’éducation nationale, à ce que cette provocation haineuse en reste là. 

Avant de venir au fond de l’affaire elle-même, je voudrais commencer par le commencement.

Comme je l’ai dit par le passé, tout problème porte un nom et un prénom. Ici, en l’occurrence, le nom de la hyène rouge qui a rédigé cet article pour le torchon La République du Centre est Aziliz Le Berre, une Bretonne dont le physique laisse à penser qu’elle est congénitalement tarée. Pour le coup, je ne plaisante pas.

Elle a un troisième œil, des oreilles écartées et un air attardé. La tête est trop petite par rapport à la largeur des épaules et le cou trop long. Sans parler de la tignasse grasse à faire pâlir d’envie un rav séfarade.

Ce truc n’est même pas baisable après un hectolitre de bière.

Elle s’est récemment fait enlever sa boursouflure frontale mais le tableau général n’en est pas beaucoup plus glorieux pour autant. On dirait une punk à chien sous shit.

C’est un remède contre l’amour. Si vous imaginez le bas, c’est à défaillir.

Bref, vous êtes invité à commenter le travail de cette traînée ici :

[email protected]

C’est donc ça qui a rédigé ce communiqué de l’Etat-Parti pour décréter comme « haineux » le fait d’être blanc. Parce qu’apparemment, non, « ce n’est pas OK d’être blanc ». Dit autrement, être blanc en France en 2020 pose problème à cette république, d’après ce que disent la presse, le rectorat et la mairie.

Du coup, j’ai médité sur cette initiative des jeunes nationaux-socialistes de Châteauroux et je suis parvenu à la conclusion que c’était probablement une des initiatives les plus ludiques et les plus utiles de l’heure. A un détail près : je pense qu’il faut utiliser un slogan en français. Aussi simple que soit « It’s OK to be white », ça cogne moins qu’en français pour le quidam.

Je propose la traduction suivante :

« On a le droit d’être blanc »

Les réactions (((médiatiques et politiques))) qui s’en suivront démontreront à nombre de lemmings de souche encore en dormition que le seul fait pour eux de respirer empêche de dormir les juifs et leurs auxiliaires que sont les traînées de gauche en mal de poutre gabonaise.

Je serais assez preneur d’un visuel générique efficace, propre, qui puisse être reproduit en stickers par les Democrates. Si vous savez faire ça, n’hésitez pas à le partager en commentaires sur Europe Ecologie Les Bruns.

Si vous voulez réaliser des stickers à la demande, il existe des tas d’option en ligne. Y compris à l’étranger (ce que je recommande). Il suffit de taper « stickers online » pour avoir un aperçu de l’offre.

Sinon, imprimer un modèle puis le photocopier à raison de 4 exemplaires par feuille A4 ferait aussi l’affaire. Il est possible de les scotcher à moins d’utiliser de la colle pour tapisserie, comme pour des affiches classiques.

Le meilleur dans tout ça est que ce slogan n’a rien d’illégal, lol.

Commentez l’article sur EELB.su