Home / Décryptage / COHEN19 : un spectacle privé de Dieudonné dispersé par la milice judéo-sanitaire dans un village perdu de Lorraine

COHEN19 : un spectacle privé de Dieudonné dispersé par la milice judéo-sanitaire dans un village perdu de Lorraine

Captain Harlock
Démocratie Participative
12 octobre 2020

Nous sommes face à un pays occupé.

Je ne vois pas qui peut sérieusement contester ce fait en octobre 2020.

BFMTV :

Le spectacle s’est tenu vendredi soir dans une ancienne scierie de la commune de Favières. Plusieurs centaines de personnes étaient réunies, dont moins de la moitié étaient masquées.

Une enquête de gendarmerie a été diligentée après un spectacle en Meurthe-et-Moselle de l’humoriste controversé Dieudonné, qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes dont beaucoup n’étaient pas masquées, a appris l’Agence France-Presse (AFP) dimanche de sources concordantes.

Le spectacle s’est tenu vendredi soir dans l’ancienne scierie de la commune de Favières, a indiqué à l’AFP Valérie Hoffmann, la maire de ce village d’environ 600 habitants, situé dans le sud du département.

Précisant avoir été alertée par ses adjoints, chez qui ceux qui désiraient savoir où était organisé le spectacle s’étaient rendus, elle a constaté qu’il y avait dans la scierie « environ 300 à 400 personnes », dont à peine « la moitié était masquée ».

« Les gendarmes sont venus en nombre et ils ont fait des contrôles », a-t-elle ajouté.

« Une enquête de gendarmerie va être ouverte », a-t-on par ailleurs indiqué auprès de la préfecture de Meurthe-et-Moselle.

« Le rassemblement était hors cadre. Le lieu d’accueil n’est pas une salle de spectacle et ne permet pas d’assurer le protocole sanitaire. Nous allons étudier quelles sont les voies légales pour verbaliser », a précisé Marie Cornet, directrice de cabinet du préfet de Meurthe-et-Moselle au quotidien régional Le Républicain Lorrain.

Selon le journal, les gendarmes ont déployé un dispositif de régulation des flux et de contrôles d’alcoolémie à l’issue du spectacle.

C’est complètement fou.

Tout ce qui nous vivons est totalement fou.

Pour la première fois, la pandémie imaginaire est explicitement utilisée par le pouvoir pour interdire un rassemblement privé dans le but avoué d’écraser toute forme de critique. Car nous parlons ici d’un rassemblement privé, dans un lieu privé, en petit comité, pour assister à un spectacle comique tournant en dérision la classe dirigeante.

Il n’y a plus de lieu « privé » en France. Pas plus que de « vie privée ». Il n’y a plus que la tyrannie judéo-sanitaire globale. Cette tyrannie s’est installée en quelques années seulement. Nous en sommes arrivés à un point où un comique ne peut plus organiser un spectacle privé dans un vieil entrepôt d’un village de 500 habitants perdu dans l’arrière-pays lorrain.

Le David19 a été conçu dès l’origine pour justifier la mise en place de cette dictature globale.

Ceux qui en doutaient encore en ont désormais la démonstration.

Notez que ce sont des mouchards de ce village qui ont alerté le gouvernement pour dénoncer des gens qui se rassemblaient dans ce lieu privé pour rire. Ces mouchards peuvent facilement être identifiés dans tous les villages du pays : ce sont les politiciens locaux qui se réunissent dans les conseils municipaux. Ces gens ne sont rien d’autres que les apparatchiks locaux de l’Etat-Parti. Ils ont pour fonction de surveiller les moindres faits et gestes de la population et d’informer le gouvernement d’occupation de tout ce qui se passe dans leur commune jusque dans le dernier bâtiment abandonné.

Nous ne pouvons plus fonctionner comme jadis, d’autant que ce n’est que le début. Rassembler 300 personnes dans une ferme reculée est encore trop facilement repérable pour la milice du régime. Même 100 personnes sont probablement trop facilement repérables par la milice du régime. Principalement à cause des véhicules qu’il faut stationner. Il suffit d’une quinzaine de véhicules dans une allée de champ pour qu’un mouchard alerte les miliçants.

Il faut garder à l’esprit que les campagnes sont remplies de vieux qui sont vissés toute la journée sur BFMTV et ces vieux croient que Ruth Elkrief est une auvergnate qui leur veut du bien.

Les vioques croient à 1000% au Cohen19. Vous pouvez considérer que 99% des Boomers croient à 1000% au Cohen19 et ces retraités isolés dans leurs campagnes ont vraiment envie de traquer des jeunes qui se rassemblent quelque part pour faire des trucs. N’importe quel truc.

La seule idée que des jeunes puissent avoir une vie normale tandis qu’ils vivent dans la terreur du David19 les rend ivres de rage. Ces vieux veulent se venger et appeler la Gendarmerie est un excellent moyen de se venger sous couvert de civisme. Le gouvernement dispose ainsi de centaines de milliers d’informateurs potentiels.

Je ne crois pas que les informateurs du régime devraient avoir le sentiment de pouvoir terroriser la population en toute impunité. Tout spécialement quand se sont des traînées. Comme cette garce à juif de Valérie Hoffmann.

Il n’est pas souhaitable de tolérer que des poufiasses castratrices servent d’informatrices au pouvoir judéo-sanitaire et paradent ensuite dans les médias pour s’en vanter.

S’il n’y a aucune réaction, le pouvoir ira beaucoup plus loin.

Commentez l’article sur EELB.su