Home / Décryptage / Denis Robert, auteur du traquenard contre Chouard pour le compte des juifs, viré du Média pro-France Insoumise

Denis Robert, auteur du traquenard contre Chouard pour le compte des juifs, viré du Média pro-France Insoumise

Captain Harlock
Démocratie Participative
23 septembre 2020

 

Le journaliste Denis Robert, actuel chef de la rédaction de Le Média, webtélé de la France Insoumise, vient d’être purgé.

Le petit milieu bourgeois-gauchiste qui gravite autour est froissé de cette évolution.

Juan Branco, conformément à la « Tikoun Olam » de l’eschatologie juive, prétend « réparer le monde ». C’est-à-dire le sémitiser.

L’imaginaire sémitique du freudo-marxisme

Denis Robert s’est notamment illustré lors d’une interview en compagnie du juif Mathias Enthoven (sic) visant à abattre Etienne Chouard, un des mentors des Gilets Jaunes. Par son influence sur le mouvement populiste, Chouard, promoteur du « Référendum d’Initiative Citoyenne », posait problème au pouvoir juif et à leurs golems marxistes en ne s’alignant pas systématiquement sur « l’alternative unique » qu’est le clivage droite/gauche contrôlé par la juiverie.

Ce que les juifs, grands semeurs de confusion dans les nations blanches, osent appeler avec leur c’houtzpah coutumière le « confusionnisme ».

En introduction, la chaîne Le Média écrit :

Étienne Chouard, professeur d’économie et de droit dans le Sud de la France, connu à l’origine pour ses travaux de vulgarisation du Traité pour une Constitution Européenne (TCE) en 2005, est devenu depuis une personnalité controversée, accusée d’accointances avec l’extrême droite, de confusionnisme, de complotisme etc.

L’idée était de prendre le contrôle total du mouvement des Gilets Jaunes en neutralisant l’un de ses « mentors » indépendants. Il s’agissait de mettre en scène, face caméra, la conversion formelle de Chouard à la religion impériale qu’est le culte de l’Holocauste. Après quoi Chouard aurait été gentillement recyclé, mis sur des photos voir même interrogé de temps en temps, tandis que la juiverie se serait assuré que rien de gênant n’émerge plus.

Chouard, n’ayant rien vu venir, a tout de même refusé de se convertir.

La sanction a été immédiate : Chouard a été convoqué devant le tribunal rabbinique en vue de sa mise à mort.

Vous pouvez voir de quoi il s’agit ici.

Après ce traquenard, Denis Robert a découvert avec stupéfaction que sa petite manoeuvre pour le compte des juifs ne l’avait pas rendu populaire, bien au contraire. La vidéo, vue 200,000 fois, a reçu une avalanche de dislikes.

Quand t’as pas compris qu’en dessous de 30 ans, RAF de la shoah

Robert est un vieux Boomer gauchiste du siècle dernier qui n’a pas compris que l’antifascisme et la chambre gaz magique n’ont plus aucun pouvoir en dehors de l’ordre bourgeois 68ard auquel il appartient.

Denis Robert est arrivé au Média en 2019 pour accompagner la purge de la rédaction pro-Gilets Jaunes d’Aude Lancelin. La Blonde était partisane d’une ligne populiste de gauche voire révolutionnaire. Une fois dégagée par les sbires de Mélenchon, Robert a fait le job pour lequel il était employé : neutraliser les GJ.

Denis Robert est un féroce opposant au système. Un des plus féroces.

Il a voté Macron en 2017 et assurait récemment vouloir revoter pour Macron en 2022 « pour lutter contre les fachos ».

Denis Robert était mandaté par la bande de Mélenchon pour s’assurer que Le Média comme la France Insoumise serve de sas à la sociale-démocratie, un sas capable de capter l’énergie populaire de l’insurrection des Gilets Jaunes tout en veillant à son euthanasie. Comme un parasite, en gros. Tout ce qui est sémitisé devient invariablement parasitaire, c’est dans l’ordre des choses.

Le sale boulot ayant été fait, Robert est désormais purgé à son tour dans la meilleure tradition bolchevique.

Commentez l’article sur EELB.su