Home / Les dernières actualités / La théorie de l’assassinat raciste s’effondre totalement après la publication d’une nouvelle vidéo de George Floyd résistant à son arrestation !

La théorie de l’assassinat raciste s’effondre totalement après la publication d’une nouvelle vidéo de George Floyd résistant à son arrestation !

Captain Harlock
Démocratie Participative
04 août 2020

 

Après deux mois et demi, la vidéo de l’arrestation de l’acteur pornoir George Fentanyl Floyd est finalement sortie. La raison d’un tel délai est absolument évidente pour toute personne dotée d’un semblant de capacités cognitives, une fois visionné ce document.

Regardez-la et ensuite méditez sur le fait que c’est cet incident qui a servi de prétexte aux médias juifs pour déclencher les plus graves violences antiblanches de l’histoire contemporaine.

La scène montre une arrestation parfaitement banale. Les policiers ne font preuve d’aucune agressivité particulière tandis que Fentanyl Floyd commence, dès le départ, à faire du cinéma. Assis dans sa voiture, il s’agite, conteste, fait semblant de coopérer avant de se remettre à s’agiter en dépit des consignes que lui donnent les policiers.

A 01:30′, Floyd se met à pleurer comme un enfant en disant « ne me tirez pas dessus » alors que le policier lui dit qu’il n’a pas l’intention de l’abattre. Il le sort ensuite du véhicule pour le menotter.

A 04:25 on voit un des policiers de couleur prendre en charge Floyd pour le placer dans le véhicule de police.

A 04:35, on entend Floyd, placé contre la voiture de police, dire, « I am claustrophobic, I can’t get in the car », soit en français : « Je suis claustrophobe, je ne peux pas rentrer dans la voiture ». Après avoir été littéralement arrêté au volant de sa voiture 4 minutes plus tôt.

A 05:00, Floyd résiste à son placement dans le véhicule de police et supplie en pleurant l’agent de le laisser parler avec lui.

A 06:30, Floyd est toujours debout, encadré par les policiers, et continue de résister à son placement dans le véhicule en disant, « je suis claustrophobe, je vais mourir ».

A 07:00, l’acteur porno continue de répéter la même phrase, le policier en charge lui indique qu’il ouvrira la fenêtre du véhicule pendant le trajet.

A 07:17, Floyd, toujours debout et résistant à son arrestation, dit enfin, « I can’t breathe » (« Je ne peux pas respirer »).

A 07:40, Floyd commence à résister violemment à son arrestation tandis que les policiers restent calmes, il vocifère toujours, « I can’t breathe », alors qu’il est partiellement dans le véhicule et qu’aucune mesure de neutralisation n’est prise physiquement contre lui.

A 8:00, Floyd ressort du véhicule et se débat contre les policiers qui entreprennent finalement de le neutraliser.

Encore actuellement, même le fait que George Floyd était cardiaque et drogué aux amphétamines reste occulté par les médias. Rien n’est dit sur son lourd casier judiciaire impliquant notamment le braquage par arme à feu d’une femme enceinte. C’est aussi le silence sur le fait qu’il a été interpellé alors qu’il trafiquait avec de la fausse monnaie.

Cette vidéo pouvait être diffusée par les autorités 24 heures après les faits pour dissiper tout malentendu. Au lieu de cela, elle a été sciemment cachée pendant que les médias juifs montaient de toutes pièces, à l’échelle de l’Occident, une histoire d’assassinat « raciste » commis par Derek Chauvin, présenté comme un suprémaciste blanc.

Si vous croyez cependant que la diffusion de cette vidéo allait entraîner le désaveu des médias juifs, vous faites erreur. C’est exactement l’inverse qui se produit.

Ok, Schlomo

Cette situation est encore plus écœurante quand on songe que le procureur du Minnesota en charge de l’affaire est le noir Keith Ellison, un activiste antifa revendiqué.

Pour rappel, cet incident imaginaire a déclenché :

Des lynchages de Blancs à grande échelle sous l’acclamation des médias juifs

La transformation des lieux en un temple à ciel ouvert où des femmes blanches ayant subi des dommages cérébraux vouent un culte à l’acteur pornographique George Floyd

La divinisation de la race noire par l’Église d’Angleterre

Des manifestations en Europe de centaines de milliers de femmes blanches hystériques comme à Amsterdam

Des rituels de soumission à la race noire

Des fresques à la gloire du dieu George Floyd

Des scènes d’iconoclasme inédite depuis la réforme protestante dans tout le monde occidental

Le ralliement à la suprématie noire d’un ministre de l’Intérieur français

La soumission de départements de police entiers aux USA

Un appel de milliers d’experts de l’OMS à suspendre le confinement pour permettre le déroulement des émeutes raciales afin de « préserver la santé du peuple noir » dans les pays blancs

La dissolution de la police dans les villes américaines

Une déclaration officielle des généraux US refusant d’obéir au président en fonction et leur soutien à l’insurrection raciale noire

Une résolution du parlement européen en faveur des émeutes raciales antiblanches

Etc.

Je vais avoir besoin de temps pour intégrer l’enchaînement des événements dramatiques globaux qui ont suivi les déclarations du claustrophobe George Floyd lors de son arrestation pacifique.

Mais je ne vois pas qui peut encore prétendre que tout ce que nous venons de traverser n’est pas le fruit d’une froide conjuration judéo-globaliste contre la race blanche. Ni surtout, qui peut nier que les médias juifs, par l’arme de l’hystérisation des femmes blanches, des militants homosexuels, des antifas et des métèques, peuvent manipuler en temps réel des nations entières.

Commentez l’article sur EELB.su