Home / France / L’antifa Bardella recadré par les juifs de la Licra après avoir célébré la victoire des terroristes gaullo-communistes

L’antifa Bardella recadré par les juifs de la Licra après avoir célébré la victoire des terroristes gaullo-communistes

Captain Harlock
Démocratie Participative
28 Mai 2020

Une fois n’est pas coutume, je remercie les marxistes et les juifs de faire acte de présence pour recadrer les antifas opportunistes du RN mariniste.

Hier, la France juive célébrait les bandes terroristes gaullo-communistes dans le cadre de la « journée nationale de la Résistance ». Un énième grigri mémoriel pour Boomers dont, par ailleurs, tout le monde se fout.

Toujours prêts à squatter pour un bol de soupe, les cadres du RN n’ont pas manqué de chanter les louanges des serviteurs des financiers juifs de New York et des égorgeurs bolcheviques ashkénazes de Moscou.

Sur ce, les juifs de la Licra ont rappelé un point essentiel : le Front National a été fondé par des anciens partisans de l’Ordre Nouveau. Notamment des SS et des miliciens.

Il faut le rappeler constamment pour plomber la dédiabolisation – comprendre l’alignement sur l’idéologie juive dominante – voulue à l’origine par le séfarade Aliot.

Ce parti de fiottes à la botte de Dalida n’aura jamais le droit de faire partie du Système, peu importe ses efforts. Les juifs y opposent un refus catégorique et avec eux, les marxistes et autres franc-maçons. Ces losers se feront toujours bolosser par les partis juifs et les médias. A force de ramper, on en viendrait presque à prendre en pitié ces gens qui cherchent désespérément à rallier le camp ennemi.

Cela me ramène au point d’hier à propos de la candidature possible de Bigard en 2022. J’espère qu’il va franchir le cap car il est urgent de détruire le RN antifa et sa rhétorique antiraciste. Tout ce qui peut priver la grosse Le Pen d’un second tour aura mes faveurs. Après, la ruine financière de ce parti de traîtres achèvera la délepénisation.

La délepénisation de l’extrême-droite est une urgence.

Vraiment une urgence.

Une fois le RN liquidé, Marine Le Pen pourra aller cuver son rhum en Guadeloupe. Ou à Mayotte, peu importe.

Commentez l’article sur EELB