Home / Les dernières actualités / Le couvre-feu sanitaire annonce la loi martiale climato-sanitaire

Le couvre-feu sanitaire annonce la loi martiale climato-sanitaire

Captain Harlock
Démocratie Participative
15 octobre 2020

 

C’est officiel, le couvre-feu sanitaire est annoncé pour endiguer une pandémie inventée de toutes pièces par les médias et les oligarques globalistes.

Pour rappel, il ne se passe rien.

Il ne se passait déjà rien depuis six mois. On ne peut pas raisonnablement dire que 30,000 morts de la grippe âgés en moyenne de 84 ans constitue un événement.

Interdire aux gens de sortir entre 21 heures et 6 heures du matin, c’est-à-dire quand le plus gros de la population est déjà rentrée chez elle pour dormir, n’a aucun sens sanitaire.  Ordonner à des gens déjà chez eux d’être chez eux n’a aucun sens sanitaire.

L’objectif de cette mesure est d’instaurer la loi martiale climato-sanitaire par étapes. Viendra ensuite le confinement complet afin de juguler les premiers mouvements de protestation consécutifs aux retombées économiques du putsch globaliste en cours. Ce putsch prévoit la destruction d’une large part du secteur de l’hôtellerie-restauration, du tourisme, du transport aérien. Ces secteurs-là n’auront aucune utilité dans le système néo-soviétique occidental que l’oligarchie met en place. Tout y sera rationné, à commencer par la nourriture.

Sauf pour l’élite au pouvoir, bien entendu.

Vous devriez songer à stocker de la nourriture pour plusieurs années. Vous devriez aussi quitter les grands centres urbains si ce n’est pas encore le cas. Au bout d’un moment, vous ne pourrez plus changer de département sans passeport intérieur. L’époque de la libre circulation est révolue, mieux vaut donc éviter d’être bloqué dans une zone peuplée de créatures à la peau sombre portés sur le meurtre, le viol et le pillage.

D’ailleurs, il va sans dire que les banlieues immigrées sont de facto exemptées de couvre-feu. Il ne sera pas mis en place dans ces zones pour que le trafic de drogue puisse continuer normalement. C’est ainsi que fonctionnent les choses dans un pays systémiquement raciste contrôlé par des Blancs : les non-Blancs ont le droit de faire ce qu’ils veulent tandis que les Blancs sont étroitement surveillés par la police.

Dans cette affaire, il n’y a que les Boomers et les oligarques juifs qui sont satisfaits.

Commentez l’article sur EELB.su