Home / Les dernières actualités / Le Danemark et la Tchéquie déclarent ne pas observer de « deuxième vague » depuis qu’ils ont libéré leur peuple du confinement

Le Danemark et la Tchéquie déclarent ne pas observer de « deuxième vague » depuis qu’ils ont libéré leur peuple du confinement

Captain Harlock
Démocratie Participative
01 Mai 2020

Le Danemark et la Tchéquie sont en état de choc : ce virus insignifiant est bel et bien insignifiant.

The Guardian :

Le Danemark et la République tchèque ont déclaré que l’assouplissement partiel de leurs mesures de confinement n’avait pas entraîné une augmentation des nouvelles infections par coronavirus, l’OMS continuant à recommander une extrême prudence et l’Allemagne ayant assoupli certaines restrictions mais en ayant étendu d’autres.

Tandis que les gouvernements de l’Union européenne étaient confrontés aux impératifs complexes et contradictoires d’assouplissement des mesures de confinement qui paralysent leurs économies tout en évitant une deuxième vague d’infections désastreuse, la Corée du Sud n’a signalé aucun nouveau cas pour la première fois.

Sur les 44 pays européens qui ont imposé des restrictions pour freiner la propagation du virus, 21 ont commencé à en assouplir certaines et 11 autres prévoient de le faire bientôt, a déclaré Hans Kluge, directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé en Europe.

Kluge a averti que tous les gouvernements doivent rester extrêmement circonspects. « Comme je l’ai déjà dit, ce virus est impitoyable », a-t-il déclaré. « Nous devons rester vigilants, persévérer et être patients – et prêts à intensifier les mesures si nécessaire ».

Des nouvelles encourageantes sont toutefois parvenues de la République tchèque et du Danemark, où des sorties progressives des mesures de confinement strictes mises en place au début de la pandémie sont en cours. Au Danemark, les crèches et les écoles ont commencé à rouvrir il y a deux semaines, suivies par les coiffeurs et autres petites entreprises le 20 avril.

« Il n’y a aucun signe que la réouverture partielle ait provoqué une plus grande propagation de l’infection« , a déclaré Christian Wejse, un scientifique du département des maladies infectieuses de l’université d’Aarhus. « Au moins, rien n’indique que nous nous dirigeons vers une nouvelle vague. C’est ce qui m’inquiète, mais je ne le vois pas du tout ».

Le ministre tchèque de la santé, Adam Vojtěch, a déclaré que le nombre de nouveaux cas dans le pays avait été inférieur à 100 au cours des huit derniers jours consécutifs et a également indiqué qu’une réouverture échelonnée des magasins et des services n’avait pas encore entraîné de recrudescence des infections.

Il ne pouvait pas y avoir de seconde vague puisque cette seconde vague est un mythe, tout comme cette pandémie est un mythe.

La réalité est toute simple à appréhender : il ne se passe rien. Il ne s’est jamais rien passé.

Les gens commencent à se demander pourquoi il ne se passe rien puisque l’OMS, les « scientifiques » payés par Big Pharma et les médias juifs leur ont dit, depuis deux mois, que nous aurions deux ou trois vagues apocalyptiques. Ils se demandent de plus en plus pourquoi on a détruit leurs moyens de subsistance pour les sauver d’une mort virale imaginaire.

La réponse est évidente : ils ont été les victimes d’un complot savamment orchestré par les cercles globalistes qui contrôlent l’OMS.

Commentez l’article sur EELB