Home / Les dernières actualités / Le maire juif de Minneapolis annonce la dissolution de la police de la ville

Le maire juif de Minneapolis annonce la dissolution de la police de la ville

Captain Harlock
Démocratie Participative
05 Juin 2020

 

Tout s’accélère et c’est réellement fascinant.

A Minneapolis, le maire juif de la ville, Jacob Frey, veut faire un remake de Munich en 1918. Sa majorité issue du parti marxiste Minnesota Democratic–Farmer–Labor Party a annoncé la dissolution pure et simple de la police de la ville.

« NOUVEAU : Le président du conseil municipal de Minneapolis déclare que le département de police de la ville sera démantelé et remplacé par un « nouveau modèle transformateur de sécurité publique ». »

Ce modèle sera sûrement « transformateur », en effet.

Lol.

Les juifs donnent le feu vert aux nègres pour piller et assassiner les Blancs à volonté. Au passage, la valeur immobilière des propriétés appartenant aux bobos de cette métropole vient de tomber à zéro en une seule nuit. Ce qui est assez drôle compte de leur implication dans le mouvement Black Lives Matter.

Ces gauchistes blancs de Minneapolis demandent qu’on laisse les nègres les assassiner. Je n’y vois aucun inconvénient.

Le démantèlement de la police va devenir la revendication première de tous les nègres des Etats-Unis et bientôt de tous les gangs latinos. Le crime organisé va y voir une opportunité unique dans l’histoire occidentale de s’engouffrer dans un nouveau Far West.

La pression va monter sur l’établissement démocrate contrôlant les différentes métropoles US pour qu’il suive l’exemple de Minneapolis. Si des démocrates blancs hésitent, ils seront violemment pris à partie et dénoncés comme des partisans de la « suprématie blanche ». Autant dire qu’ils ne feront pas longtemps de la résistance de peur de se faire putscher par des radicaux aux prochaines élections.

Tout cela est parfaitement logique. Les Blancs ayant avalé cette histoire absurde d’égalité raciale, ils ont renoncé à tenir en laisse ces bêtes sauvages que sont les nègres. Au bout de 50 ans d’antiracisme institutionnel, le processus de décivilisation arrive à son terme et les nègres exigent de retourner à leur état naturel. L’ironie de l’histoire, c’est que les Blancs en étaient venus à penser que ce qui empêchait les noirs d’atteindre le niveau de développement des Blancs était le racisme et la ségrégation. Mais une fois libérés et livrés à eux-mêmes, les nègres exigent aussitôt de rompre définitivement avec tout ce qui peut être lié à la civilisation blanche, de près ou de loin.

C’est tout particulièrement vrai de la police dont la fonction est de garantir l’application de la loi, c’est-à-dire de maintenir la civilisation elle-même.

Pour ces nègres, c’est le concept même de police qui est blanc donc « raciste ». Pour ces nègres, « racisme » et « blanc » sont synonymes.  Je m’empresse de dire que c’est vrai, la civilisation étant par définition le fait des bâtisseurs aryens.

Les nègres et arabes de France le disent sur tous les tons mais, généralement, nous interprétons mal ce qu’ils nous expliquent. Nous pensons que c’est une question de « racisme », au sens où l’entend la gauche blanche.

Mais c’est une erreur.

Ils veulent que les Blancs cessent de se mêler de leurs affaires pour pouvoir s’entretuer comme bon leur semble.

J’y suis pour ma part très favorable.

Je ne vois pas pourquoi on leur refuserait ça. Nous devons cesser d’empêcher la nature de faire son oeuvre et de réguler la prolifération de ces créatures. C’est l’amour du nègre qui a irrigué le paternalisme blanc ces derniers siècles et c’est ce qui a poussé les Blancs à vouloir domestiquer puis intégrer ces nègres et ces arabes. A présent, ils manifestent dans les rues pour que les Blancs les laissent retourner à leur mode de vie préhistorique traditionnel.

C’est une occasion unique de divorcer à l’amiable.

Une fois le démantèlement de police généralisé dans les grandes villes américaines, les Blancs s’organiseront en milices pour se défendre. Ils réapprendront ce que leurs ancêtres ont toujours su : la lutte pour la survie. Plus vite l’état démocratique sera démantelé, mieux cela vaudra pour tout le monde.

Donc, oui, démanteler la police est une excellente idée.

Je soutiens ça à 300%.

Nous devons beaucoup à l’acteur porno George Floyd. Aucun leader de droite n’a fait autant pour faire avancer notre cause que ce gentleman noir.

Commentez l’article sur EELB