Home / France / Le parquet aux ordres du pouvoir judéo-macroniste exige de traiter le banal homicide de la vieille juive Knoll en « complot antisémite »

Le parquet aux ordres du pouvoir judéo-macroniste exige de traiter le banal homicide de la vieille juive Knoll en « complot antisémite »

Captain Harlock
Démocratie Participative
15 Mai 2020

L’impudence de ces juifs dépasse toutes les limites.

Je n’ai plus les mots pour décrire l’arrogance de cette race maudite.

Le Figaro :

Le parquet de Paris souhaite que les deux suspects du meurtre de Mireille Knoll, une octogénaire juive tuée à Paris en mars 2018, soient jugés aux assisespour crime à caractère antisémite, a appris l’AFP jeudi auprès du ministère public.

Le 23 mars 2018, le corps de cette femme de 85 ans, atteinte de la maladie de Parkinson, avait été trouvé lardé de 11 coups de couteau et partiellement carbonisé dans son appartement d’une HLM dans l’est parisien. Deux hommes, le fils d’une voisine et un marginal, qui se rejettent la responsabilité du crime, ont été mis en examen au cours de l’enquête.

Dans son réquisitoire définitif, révélé par le Parisien, le parquet demande qu’ils comparaissent pour «homicide volontaire sur personne vulnérable et à raison de l’appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion», «vol sur personne vulnérable en réunion dans un local d’habitation» et «incendie volontaire». Il appartient désormais aux juges d’instruction de suivre ou non l’analyse du parquet sur le caractère antisémite de cette affaire qui avait suscité une vive indignation, un an après le meurtre à Paris de Sarah Halimi, une sexagénaire juive jetée de son balcon.

Le « parquet » ne demande rien. Ce sont les juifs qui exigent et obtiennent, du simple fait du privilège racial qu’ils se sont arrogés depuis un siècle en France grâce au régime républicain.

Ce régime est littéralement leur régime. Les juifs en sont le monarque de droit divin conféré par Jéhovah. Pour eux, dans cette affaire, il ne s’agit pas d’un homicide mais bien d’un régicide et les juifs exigent que l’affaire soit traitée comme telle par les tribunaux du régime.

Ils veulent faire ce maghrébin le Ravaillac de notre époque.

Deux suspects avaient rapidement été identifiés: Yacine Mihoub, le fils d’une voisine, âgé de 30 ans et qui connaissait l’octogénaire depuis l’enfance, et Alex Carrimbacus, un marginal de 24 ans aux antécédents psychiatriques. Tous deux s’étaient connus en prison. La circonstance aggravante de l’antisémitisme avait été retenue par le parquet en s’appuyant sur les premières déclarations du plus jeune.

Il y a un an, une confrontation et une reconstitution avaient été organisées sans permettre de faire la lumière sur les faits, tous deux s’accusant mutuellement des coups mortels. «C’est une satisfaction de voir le parquet reconnaître que Mme Knoll était à la fois une vieille dame et une femme juive et qu’elle a bien été tuée pour ces deux raisons», a réagi auprès de l’AFP Me Gilles-William Goldnadel, avocat de la famille Knoll. Contacté par l’AFP, Me Karim Laouafi, conseil d’Alex Carrimbacus, s’est dit «surpris par la teneur des réquisitions que mettent les deux mis en cause sur le même plan».

Le juif Goldnadel, qui a accès à virtuellement tous les médias de la réaction (Le Figaro, Valeurs Actuelles, Les Grandes Gueules, etc.), est l’avocat des extrémistes juifs orthodoxes israéliens qui veulent déposséder la France de son patrimoine en Palestine.

C’est dire à qui nous faisons face.

Ce n’est d’ailleurs pas le RN mariniste qui dénoncera l’imposture : l’alcoolo-tabagique s’est ignoblement prosternée aux pieds de la juiverie lors de la petite manifestation hébraïque consécutive à cet incident anecdotique.

En dépit du tonnerre médiatique orchestré par la presse juive à l’époque, cette manifestation avait fait un flop complet.

Les Français se foutent totalement du sort des juifs.

En fait, la plupart leur souhaitent mille tourments et ces sales juifs le savent.

«L’hypothèse du parquet, c’est qu’ils auraient pu frapper tous les deux la victime mais on ne peut pas raisonner sur de simples hypothèses dans une affaire aussi grave. Mon client reconnaît sa responsabilité sur certains éléments mais il conteste fermement le crime», a-t-il ajouté. L’avocat de Yacine Mihoub, Me Fabrice de Korodi, n’était pas disponible pour réagir dans l’immédiat.

Cette affaire n’a rien d’antisémite.

Les faits sont connus : le maghrébin, qui était un familier de cette vieille juive, voulait se venger après qu’elle ait témoigné contre lui dans l’affaire d’attouchements sexuels sur la fille de sa femme de ménage qui avait mené ce Yacine en prison. C’est son unique mobile. En outre, lui et son comparse, un autre paumé, étaient défoncés. Nous sommes à mille lieux du complot antisémite que cherche à monter de toutes pièces la presse juive avec l’aide du CRIF et de Macron.

Car Macron, encore plus servile que d’habitude, a déjà déclaré, contre le devoir de réserve qui lui incombe en qualité de chef de la magistrature française, qu’il s’agissait d’un crime « antisémite ». Partant, qui peut croire que ces tribunaux seront impartiaux dans une affaire où la juiverie use de tout son vice et de tout son poids pour se venger d’un voyou maghrébin simple d’esprit ?

Avez-vous jamais vu l’assassinat d’un Français par des arabes se conclure par un procès pour crime raciste ?

Non : c’est un privilège réservé aux juifs.

Cette race démoniaque est aussi perfide qu’insolente, ne ratant jamais une occasion de contraindre les goyim à assister à un de ses numéro d’exhibition.

Je me surprends à haïr les juifs chaque jour davantage. Quand je crois la limite atteinte, ces escrocs se rendent coupables d’une nouvelle indignité qui me les rend encore plus infects que la veille.

Il est temps que tout cela cesse. Il est temps pour ces sales juifs de quitter la France et l’Europe une fois pour toutes.

Commentez l’article sur EELB