Home / Les dernières actualités / Le terroriste antifa ayant assassiné un supporter de Trump à Portland abattu par la police

Le terroriste antifa ayant assassiné un supporter de Trump à Portland abattu par la police

Captain Harlock
Démocratie Participative
04 septembre 2020

Michael Reinoehl avait assassiné un patriote américain le week-end dernier à Portland

On dirait que Trump a finalement décidé de faire quelque chose d’utile contre les Antifas : les tuer. Le terroriste rouge responsable de l’assassinat d’un activiste de droite à Portland a été abattu par la police américaine.

Ce psychopathe s’était même fait tatouer le logo de Black Lives Matter sur le cou.

« La police vient d’exécuter Michael Forest Reinoehl en représailles de l’assassinat d’un de leurs culs racistes de miliciens.

Le président américain en exercice a demandé l’exécution.

Voilà où nous en sommes. »

Vice proposait encore il y a 24 heures une interview du terroriste que la gauche essayait de présenter comme une victime.

« Donovan Farley, l’un des auteurs du prochain article de @VICE sur le tireur antifa Michael Reinoehl, est lui-même un apologiste antifa. Selon ses propres termes, il écrit pour aider les antifas à être mieux acceptés par le grand public.

Ce n’est pas du journalisme, c’est de la propagande. »

Mais peu importe, ce type est mort.

The New York Times :

Des agents des forces de l’ordre ont abattu jeudi un partisan antifa alors qu’ils s’apprêtaient à l’arrêter pour avoir tiré sur un militant de droite qui faisait partie d’une caravane pro-Trump à Portland, Ore, ont déclaré les responsables.

Le suspect, Michael Forest Reinoehl, 48 ans, a été abattu par des agents d’un groupe de travail sur les fugitifs dirigé par le gouvernement fédéral lors de la rencontre à Lacey, Wash. au sud-ouest de Seattle, selon quatre agents des forces de l’ordre connaissant bien l’enquête.

Le lieutenant Ray Brady, du bureau du shérif du comté de Thurston, a déclaré dans une interview que le suspect recherché par les forces de l’ordre était sorti d’un appartement et était monté dans un véhicule.

« Alors qu’ils tentaient de l’appréhender, il y a eu des coups de feu », a déclaré le lieutenant Brady. Il a déclaré que quatre agents des forces de l’ordre ont tiré avec leurs armes.

Le lieutenant Brady a déclaré que les agents présents sur les lieux ont déclaré que le suspect était armé, mais que les enquêteurs n’avaient pas confirmé cela en début de matinée vendredi.

Un mandat d’arrêt avait été émis par la police de Portland plus tôt jeudi, le jour même où Vice News a publié une interview de M. Reinoehl dans laquelle il semblait admettre la fusillade du 29 août, en disant : « Je n’avais pas le choix ».

Le Parti Démocrate et les médias vont accuser Trump d’avoir donné l’ordre de l’abattre. C’est l’excuse qui sera utilisée pour déclencher une nouvelle phase de terreur insurrectionnelle avant l’élection présidentielle en novembre.

Commentez l’article sur EELB.su