Home / Décryptage / Les juifs du monde entier exigent que Facebook ne laisse plus les goyim douter de l’existence des 6 trillions de juifs théoriquement gazés à l’insecticide par Adolf Hitler

Les juifs du monde entier exigent que Facebook ne laisse plus les goyim douter de l’existence des 6 trillions de juifs théoriquement gazés à l’insecticide par Adolf Hitler

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 Juillet 2020

La beauté du judaïsme

Je ne peux plus supporter la vue d’un seul de ces youpins. C’est physique. A chaque fois que je vois le faciès d’un de ces hébreux, c’est une véritable micro-agression. Personne ne parle de la micro-agression que constitue la vue du nez d’un juif.

Je voulais donc vous parler de la dernière micro-agression dont j’ai été la victime pas plus tard que ce matin.

Ces derniers jours, la juiverie a inondé pour la 6 millionième fois l’espace médiatique afin d’exiger des goyim qu’ils arrêtent d’avoir leur propre opinion à propos de tout ce que racontent les juifs. Pour l’occasion, les miraculeux survivants de l’Holocauste ont longuement pleurniché sur un fond musical du type « La Liste de Schindler » dans le but de délivrer à Mark Zuckerberg ce message très simple :

« Les Goyim ne doivent pas savoir ! »

Les juifs exigent donc que Facebook censure tous ceux qui doutent du miracle des 6 trillions.

« A partir d’aujourd’hui, la Conférence des Revendications publiera des messages vidéo sur les réseaux sociaux de #Survivants de #LHolocauste implorant Mark Zuckerberg de retirer négation de l’Holocauste de #Facebook. Nier leur souffrance/perte relève du discours de haine ; il y a #PasALeNier. Rejoignez-les ; partagez pour le retrait ! »

Dès que j’entends un de ces yids pleurnicher pour nous faire les poches, j’éprouve de violents maux d’estomac. Ce n’est pas seulement l’évidente manipulation du sémite truqueur, c’est l’exhibitionnisme geignard qui me met dans un état second.

Je peine à imaginer ce qu’a dû endurer Adolf Hitler pendant les 26 ans qu’a duré sa carrière politique. C’est d’ailleurs le seul élément qui pourrait être versé au dossier de cette thèse bizarre de génocide par gaz : après des années à devoir subir le traitement que nous font actuellement subir les juifs, les gens du gouvernement allemand arrivés au bout de leur endurance nerveuse et morale auraient pu vouloir une solution définitive à ce harcèlement. Un peu comme cette Jacqueline Sauvage dont les médias nous disent qu’elle a légitimement abattu son mari de trois coups de fusil de chasse parce qu’il la tourmentait. Je dois dire qu’à l’instar de François Hollande, la grâce partielle puis totale d’Adolf Hitler s’imposerait à moi comme une évidence. Mais pourtant Adolf Hitler n’a gazé aucun de ses tortionnaires juifs. Ce qui, je crois, le rend encore plus grand humainement qu’il ne l’est déjà.

Je reconnais qu’à la place du Führer, je n’aurais pas eu cette force d’âme.

Quoi qu’il en soit, ces juifs sont plus invasifs, toxiques et agressifs que la plus formidable nuée de criquets d’Afrique. Sans crier gare, ils surgissent en instant dans tous les médias à la fois en émettant un bruit phénoménal puis se mettent à vous attaquer avec une rage ahurissante.

Ces juifs exigent qu’un juif – Mark Zuckerberg – serve davantage les juifs alors qu’il sert déjà les juifs sans aucune restriction et censure tout ce qui peut déclencher la colère de Jéhovah.

C’est incroyable, plus incroyable encore que le concept d’Holocauste.

Force est de constater, en toute objectivité, que l’Hologramme n’est rien d’autre qua la religion d’état de la démocratie hébraïque que ces sales juifs veulent nous imposer en remplacement du Christianisme d’antan. Pour eux, c’est le moyen de constituer leur Papauté de substitution avec tous les avantages exorbitants que suppose une telle position d’autorité.

Les salafistes font bien pâle figure à côté du déchaînement de ce monothéisme-là, avec ses cohortes de rabbins laïques radicalisés. Même les musulmans peuvent se targuer de ce que leur religion ait vaguement pu créer une sorte d’ensemble qui pourrait presque passer pour un timide début de civilisation.

Mais ces juifs, avec leur monothéisme gazeux, ne produisent absolument rien si ce n’est des milliards de dollars versés dans les poches de l’internationale hébraïque.

Voilà qui m’amène à appeller à un Vatican 2 de la religion de la Shoah où les juifs, après avoir reconnu leurs innombrables crimes, reconnaîtraient le droit des peuples à ne pas être convertis de force par cette secte morbide.

Nous appellerons ça Vatican 3.

Commentez l’article sur EELB.su