Home / Les dernières actualités / Macron contraint de mobiliser l’armée pour forcer la populace française à obéir et rester chez elle

Macron contraint de mobiliser l’armée pour forcer la populace française à obéir et rester chez elle

Captain Harlock
Démocratie Participative
16 Mars 2020

Si d’aventure vous vous demandiez pourquoi la démocratie est un régime particulièrement toxique dans un pays comme la France, observer les Français en pleine crise épidémiologique devrait vous aider à le comprendre.

Ce que les Français comprennent quand on leur parle de démocratie, c’est le droit de chacun d’entre eux, pris individuellement, de se comporter en despote indifférent au sort de leur voisin.

Les Français veulent s’éclater dans les parcs et à la terrasse des cafés, peu importe combien de grand-mères il faudra contaminer pour y parvenir.

C’est sans conteste la population la plus dogmatiquement égoïste et morbidement nihiliste d’Europe. De loin, de très loin. Nous parlons ici d’une populace qui célèbre au cri de « Inchallah » les attentats du Bataclan en organisant une sauterie islamophile sur les lieux de l’exécution d’une centaine de ses compatriotes.

Ces dégénérés veulent faire la fête.

Le reste n’a aucune espèce d’importance.

Ce qui rappelle le mot de Saint Jérôme à propos du pain et des jeux, « Quand Rome est tombée, les Romains riaient encore ».

Macron commence à le comprendre et n’a d’autre choix que de déployer l’armée pour mater ce troupeau. Sauf qu’il n’a pas d’effectifs.

Actu17 :

Le coronavirus continue à se propager en France. Le gouvernement a pris de nouvelles mesures ce samedi soir mais qui n’ont pas suffit à amener les Français à rester chez eux. Un confinement total est désormais à l’étude et pourrait être mis en place dans les prochaines heures.

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé de nouvelles mesures drastiques ce samedi soir lors d’une conférence de presse. Restaurants, bars, magasins, boîtes de nuit, musées et établissements sportifs ont été contraints de fermer leurs portes et ce, jusqu’à nouvel ordre.

« Je le dis avec gravité. Nous devons tous ensemble montrer plus de discipline dans l’application de ces mesures. Nous devons éviter au maximum de se rassembler, limiter le réunions amicales et familiales, n’utiliser les transports en commun que pour aller au travail (si cela n’est pas possible de le faire chez soi), pour faire ses courses essentielles et pour aller voter », a insisté le Premier ministre.

Le but était de limiter les rassemblements et les contacts entre Français et ainsi d’enrayer le nombre de contaminations au Covid-19 alors que plus de 900 cas ont été enregistrés ces dernières 24 heures. Malgré ces nouvelles mises en garde et mesures, les images des Français dans les parcs, les rues et les marchés notamment à Paris ont fait vivement réagir sur les réseaux sociaux.

Le gouvernement envisage désormais de mettre en place des mesures comparables à celles instaurées en Italie et plus récemment en Espagne : les habitants sont confinés chez eux et ne peuvent sortir que pour aller travailler ou faire des courses. En Italie, les contrevenants risquent jusqu’à trois mois de prison et 206 euros d’amende.

Cette nouvelle mesure en France pourrait concerner l’Île-de-France et la région Grand Est (l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine) selon les informations du Journal du Dimanche. Il s’agit de deux régions où les hôpitaux sont déjà saturés. La mesure pourrait ensuite être élargie à l’ensemble du territoire.

Un Conseil restreint de défense devrait se tenir à 18 heures ce lundi soir à l’Élysée autour du président de la République Emmanuel Macron et du Premier ministre Édouard Philippe selon Le Parisien. Un rendez-vous démenti par la présidence ce dimanche soir.

Un couvre-feu est même à l’étude.

Techniquement, cela suppose de faire appel à l’armée et à la police pour établir des barrages, y compris aux abords des « cités ».

Mais ce n’est que théorique.

L’armée française est déjà mobilisée avec sa guerre au Mali en plus de l’opération « Sentinelle » qui consiste à déployer des milliers de soldats pour protéger des synagogues [les juifs sont tellement aimés des gens qu’ils ont besoin de l’armée pour les protéger].

Il ne va pas y avoir 200,000 hommes qui vont surgir en treillis aux abords des « quartchiés » pour tenir les boucaques en respect. De toute façon, la seule vue de quelques soldats en faction suffirait à faire sortir toutes les blattes de la zone pour déclencher des émeutes raciales.

Donc, en résumé, le confinement total ne concernera que les Blancs suffisamment dociles pour être intimidés par des peines d’amende ou de prison.

Mais tout le monde sait que personne n’ira en prison parce que les taules sont déjà hyper saturées et que des milliers et des milliers de sous-hommes des grands centres urbains violeront l’interdiction, quoi qu’il arrive.

Tout spécialement les anarchistes qui, à bien des égards, réfléchissent comme des algériens.

En revanche

L’Etat parviendra à contrôler sans difficulté les grands axes routiers. Donc la circulation sur le territoire sera effectivement restreinte.

Si vous devez partir à la campagne le temps de ce confinement total, faites-le aujourd’hui. Il est probable que demain, ce ne soit plus possible.