Home / Les dernières actualités / Michigan : manifestation armée contre le confinement

Michigan : manifestation armée contre le confinement

Captain Harlock
Démocratie Participative
16 Avril 2020

En Amérique, les Blancs ont au moins le Premier Amendement pour s’exprimer et le Deuxième pour s’assurer qu’il soit respecté. Mais tous les amendements de la terre ne sont rien si personne ne veut défendre ses droits.

Sputnik News :

Des milliers de personnes ont protesté dans le Michigan contre les mesures de confinement mises en place par le gouverneur Gretchen Whitmer. Les images diffusées par le Guardian montrent certains manifestants armés d’armes de guerre, appelant notamment à faire enfermer l’élue locale.

Mercredi 15 avril, des habitants du Michigan sont descendus dans les rues de Lansing, la capitale de leur État, malgré les mesures de confinement. Ils ont notamment exigé la réouverture des entreprises pour pouvoir reprendre le travail, certains ont même appelé à enfermer le gouverneur, Gretchen Whitmer, pour avoir pris des mesures à l’encontre de leurs libertés.

Certains diront que c’est folklorique.

Sûrement un peu. Mais je préfère ce folklore-là, à base d’AR-15 et de Blancs grands et ventrus, que les pingouins de 55 kilos hexagonaux qui applaudissent leur assignation à résidence tous les soirs.

Le Michigan est l’état le plus touché par les conséquences du confinement. Déjà 25% de la population active s’est déclarée sans emploi auprès des autorités. Que la classe productive commence à montrer des signes de colère est très positif.

«Notre communauté est en difficulté, mon mari est sans emploi pour la première fois de notre vie», s’est plaint l’une des manifestantes, «et nous nous retrouvons sans emploi contre notre volonté. Nous voulons reprendre le travail».

Certains protestataires étaient sortis avec une arme, très remontés contre le gouverneur du Michigan, la démocrate Gretchen Whitmer. La semaine dernière, celle-ci avait étendu les mesures de confinement, y compris la fermeture des écoles et des entreprises non-indispensables, jusqu’au 30 avril.

«Lock her up! (enfermez-la)», criaient en boucle certains manifestants, en référence au slogan des partisans de Donald Trump lors de la campagne de 2016 contre Hillary Clinton. Cependant, comme l’a souligné le Guardian, la gestion de la crise sanitaire par l’élue démocrate est soutenue par 71% des Michiganais, selon un sondage relayé par l’agence Reuters. Les personnes présentes dans les rues de Lansing représentaient donc une voix minoritaire.

Plusieurs heures après les faits, Mme Whitmer a exprimé sa tristesse que des milliers de personnes sans masques mettent ainsi leur vie en danger. «Nous savons que cette manifestation aura des conséquences pour la santé de ces gens. C’est comme ça que le Covid-19 se propage», a-t-elle indiqué auprès des journalistes. Elle déplore également que de tels comportement risquent au contraire d’engendrer une prolongation supplémentaire des mesures de confinement.

C’est toujours une mauvaise idée de mettre des femmes à des postes de responsabilité.

Cette milf a des seins énormes et c’est à peu près tout ce qui est notable à propos du gouverneur du Michigan

Jusqu’à présent, en Europe, il n’y a qu’en Allemagne où des gens ont défié le confinement néo-communiste imposé au nom de cette pandémie imaginaire.

Peut-être que les gens veulent être génocidés économiquement pour survivre à la grippe. Je ne sais pas.

Tout ça est tellement fatiguant.

Commentez l’article sur EELB