Home / Les dernières actualités / Missouri : le couple de Boomers ayant défendu héroïquement leurs vies et leur propriété contre des émeutiers Black Lives Matter poursuivi par un tribunal révolutionnaire

Missouri : le couple de Boomers ayant défendu héroïquement leurs vies et leur propriété contre des émeutiers Black Lives Matter poursuivi par un tribunal révolutionnaire

Captain Harlock
Démocratie Participative
21 Juillet 2020

Voilà un cas d’école de la transformation d’un état blanc développé en tyrannie négro-marxiste une fois la direction de cet état tombée aux mains des juifs.

MissouriNet :

Le bureau de Kim Gardner, procureur du tribunal de St Louis, a ouvert une enquête criminelle aujourd’hui contre un couple qui a pointé des armes à feu sur des manifestants passant devant leur manoir du Central West End le mois dernier. Mark et Patricia McCloskey ont chacun été accusés de délit d’usage illicite d’une arme.

Je vous présente « Kim Gardner ».

Une mulâtresse obèse aux cheveux courts.

« Il est illégal de brandir des armes de manière menaçante sur les personnes participant à une manifestation non violente, et bien que nous ayons la chance que cette situation n’ait pas dégénéré en une force mortelle, ce type de comportement est inacceptable à St Louis », a déclaré M. Gardner dans une déclaration aujourd’hui.

Elle affirme que son bureau était prêt à clore l’affaire si les McCloskeys acceptaient de réaliser des travaux d’intérêt général.

« Nous devons protéger le droit de manifester pacifiquement et toute tentative de le refroidir par l’intimidation ne sera pas tolérée », a déclaré Mme Gardner, démocrate.

C’est une déformation tellement écœurante des faits que j’en ai la nausée. La « manifestation pacifique » dont parle cette mulâtresse diabolique était en réalité une émeute de suprémacistes noirs et de marxistes blancs.

Les photographies permettent très facilement de constater l’effraction.

Meute négro-communiste devant la propriété des McCloskey

Portail par lequel sont entrés les émeutiers

Portail détruit après l’envahissement avec la rue en arrière plan

Scène de l’assaut du portail

Après avoir forcé l’entrée de la propriété de ce couple, les égorgeurs se sont dirigés vers la maison pour la piller avant de tomber nez-à-nez avec ses propriétaires qu’ils ont aussitôt menacés de mort.

C’est à ce moment-là que les McCloskeys ont été chercher leurs armes pour défendre leurs vies et leur maison. Les McCloskey ne sont pas sur le bord de la route où ils auraient été « provoquer » de paisibles manifestants, mais sur leur pas de porte, dans leur propre jardin en train d’être envahi.

Priver les nègres de pillage est, selon les normes de l’idéologie antiblanche dominante, du « racisme systémique ».

Une suprémaciste noire très en colère suite au refus des Blancs de se laisser piller et assassiner devant les caméras des médias juifs

La vérité de l’enchaînement des événements a été sciemment occultée par la totalité des grands médias juifs occidentaux. Ces médias se sont contentés d’un gros plan du couple armé et ont souligné le fait qu’ils étaient blancs avant de les dépeindre comme des agresseurs.

Si vous voulez voir comment la presse est tenue d’une main de fer par l’hydre juive internationale, il suffit de lire un journal « de droite » comme Le Figaro, propriété des vendeurs d’armes juifs Bloch-Dassault, qui recopie mot pour mot les slogans du Politburo.

Ce n’est pas de la télépathie mais le fruit d’une étroite coordination. En France, l’agence de propagande gouvernementale qu’est l’AFP est chargée de diriger tous les mouvements de la presse d’état et cette agence est dirigée par le centre politique judéo-américain.

Et ce centre a donné l’ordre de passer à la phase active de la suppression des populations blanches.

La chaîne juive BFM Drahi ne cache pas son enthousiasme.

C’est ce qui nous attend aussi en Europe.

Les McCloskeys, qui sont des avocats spécialisés dans les dommages corporels, ont fait la une de l’actualité mondiale après que des photos et des vidéos les montrant devant leur maison de Saint-Louis, brandissant des armes à feu en direction des manifestants qui passaient. Le couple a accusé les manifestants d’avoir défoncé un portail en fer marqué de panneaux « Défense d’entrer » et « Rue privée ». La vidéo montre Mark McCloskey brandissant un fusil en criant que les manifestants se trouvaient sur une propriété privée. McCloskey dit que lui et sa femme ont été « intimidés » et « terrorisés » par certains de ces individus et qu’ils ont craint pour leurs vies lorsqu’ils sont entrés sur leur propriété.

Des politiciens du Missouri et d’ailleurs ont parlé de l’incident. Dans une interview accordée vendredi dernier au Marc Cox Morning Show de St Louis, le gouverneur de l’état Mike Parson a été interrogé sur une possible grace.

« Je pense que c’est exactement ce qui arriverait », a déclaré Parson.

Lors d’une conférence de presse au début de la semaine dernière, Parson a défendu les McCloskeys.

« Ils ont le droit de le faire en tant que simples citoyens, comme tout le monde », a déclaré Parson. « Mais ce qu’ils ne devraient pas avoir à subir, c’est un procureur qui tente de leur retirer leurs droits constitutionnels en portant des accusations contre eux pour avoir protégé leur propriété. »

Il a ajouté que le président Donald Trump et le procureur général des États-Unis William Barr sont en train d’examiner l’incident.

« Il comprend ce qui se passe à St. Louis et à quel point la situation est hors de contrôle lorsqu’un procureur laisse des criminels violents s’enfuir, ne font pas leur travail et essaient de poursuivre des citoyens qui respectent la loi », a déclaré M. Parson. « La conversation que j’ai eue avec le président me conforte dans l’idée qu’il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour aider à résoudre cette situation et qu’il prendrait des mesures ».

Parson, un républicain, a également suggéré que M. Gardner soit démis de ses fonctions.

Le sénateur américain Josh Hawley, Républicain du Missouri, souhaite qu’une enquête fédérale soit lancée dans cette affaire. Il a envoyé une lettre au procureur général américain William Barr accusant Gardner d’abus de pouvoir.

Le procureur général du Missouri, Eric Schmitt, un républicain, a déposé une demande de non-lieu contre les McCloskey.

Dans ce cas précis, il reste encore assez de Blancs rationnels dans le système du Missouri pour mettre cette sale négresse de juge à l’amende. Mais le schéma est en place.

Naturellement, vous vous demandez pourquoi cette propriété a été ciblée plutôt qu’une autre. Nous avons un début de réponse.

Saint Louis Post Dispatch :

En 2013, il [Mark McCloskey] a détruit des ruches placées juste à l’extérieur du mur nord de son manoir par la Congrégation Juive Réformée voisine et a laissé une note disant qu’il l’avait fait et que si le désordre n’était pas nettoyé rapidement, il demanderait un référé et le remboursement des honoraires d’avocats. La congrégation avait prévu de récolter le miel et de cueillir des pommes sur les arbres de sa propriété pour Rosh Hashanah.

« Les enfants pleuraient à l’école », a déclaré le rabbin Susan Talve. « Cela faisait partie de notre programme scolaire. »

Les juifs n’aiment pas se faire rappeler qu’ils n’ont pas le droit de disposer de vos biens. Surtout si ces biens sont censés servir à l’adoration de Yahvé, le dieu juif.

Le peuple élu est un peuple colérique

Ce qui vaut pour la coordination médiatique entre les USA et l’Europe, vaut également pour la coordination de la phase chaude de l’éradication des Blancs.

Le gros Dupond-Moretti s’en prend avec virulence à l’École Nationale de la Magistrature, qui est pourtant un bastion du marxisme judiciaire. Son idée est évidente : comme pour les préfets, il veut un circuit de nomination parallèle dépendant du pouvoir politique grâce auquel le gouvernement pourrait désigner des nègres et des maghrébins présélectionnés par le pouvoir pour les installer comme juges ou procureurs dans tous les tribunaux français sans avoir à démontrer de compétences juridiques réelles. Les magistrats actuels, pour rouges qu’ils soient, ont encore un défaut : ils sont blancs. Et les juifs entendent bien disposer d’exécutants racialement intéressés à la partie de chasse antiblanche qu’ils planifient.

Une fois ce processus engagé, c’est la fin de l’Etat. Se substituera à lui une organisation bolchevique aux mains des juifs qui procédera à l’élimination des cibles blanches puis à la saisie de leurs biens. Leurs enfants seront le plus souvent capturés puis revendus comme esclaves à des clans nègres ou musulmans. Tout cela sous un mince vernis de « légalité républicaine ».

Vous pouvez rester sceptiques, bien entendu. Comme vous seriez rester sceptiques si, en 1965, je vous avais dit que la France sera recouverte de mosquées 50 ans plus tard et que des Blancs se feraient assassiner chaque semaine avec l’appui total de l’État Français.

Commentez l’article sur EELB