Home / Guerre raciale / Nîmes : le migrant clandestin plante un passant au visage

Nîmes : le migrant clandestin plante un passant au visage

Leutnant
Démocratie Participative
01 avril 2020

La vie reprend son cours normal à Nîmes pendant que les Français payent 135 euros quand ils vont acheter du pain.

Objectif Gard :

Un couple a été ennuyé et harcelé ce mercredi en fin d’après-midi par trois hommes à hauteur de l’Esplanade Charles de Gaulle, près du Palais de Justice de Nîmes.

Un des trois plus particulièrement virulent a frappé l’homme avant que ce dernier ne sorte un couteau de sa poche pour se défendre. L’agresseur initial est parvenu à désarmer la victime en lui arrachant le couteau, puis lui a porté un coup avec l’arme blanche sur le visage.

Les secours ont rapidement pris en charge le blessé en l’évacuant vers les urgences du CHU Carémeau, tandis que la brigade anticriminalité a retrouvé et arrêté dans le même temps l’agresseur présumé, un jeune homme en situation irrégulière qui a été placé en garde à vue.

Le vice procureur de permanence, Patrick Bottero, nous confirme ce soir la garde à vue du mis en cause pour « des violences avec arme sur l’Esplanade ».

Heureusement, le clandestin ne sera pas expulsé car tous les centres de rétention ont été vidés par les magistrats progressistes.