Home / Les dernières actualités / Normandie : le cadavre d’un sanglier laissé à la dérive, la gendarmerie, les pompiers, le SDIS, les services communaux, le Département se disant incapables d’intervenir

Normandie : le cadavre d’un sanglier laissé à la dérive, la gendarmerie, les pompiers, le SDIS, les services communaux, le Département se disant incapables d’intervenir

Captain Harlock
Démocratie Participative
14 août 2020

Bienvenue dans le pays le plus suradministré du monde occidental dont les fonctionnaires ne sont même plus capables de remplir des tâches élémentaires.

Actu.fr :

Vendredi 14 août 2020, le cadavre d’un sanglier a été découvert dans le port de Trouville-sur-Mer (Calvados), une corde attachée à l’une de ses pattes pourrait expliquer qu’on a essayé, en vain, de le sauver de la noyade.

Personne ne voulant se charger de son équarrissage, l’animal doit actuellement dériver au large des stations balnéaires de la Côte fleurie. Explications.

Vendredi 14 août, vers 7 h 30, le cadavre d’un sanglier manifestement victime d’une noyade, conséquence des pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région en un peu de 24 heures, est découvert dans le port de Trouville-sur-Mer par un passant alerté par l’odeur nauséabonde qui se dégage jusque sur le quai.

Dans un geste citoyen, la personne appelle les pompiers qui la renvoient vers la gendarmerie qui la renvoie vers la police dont ce n’est visiblement pas la compétence.

Un peu plus tard, des pompiers qui passaient sur le quai sont interpellés et conseillent d’appeler le Sdis 14. À son tour le service de secours explique que ce genre de cas n’est pas de son ressort.

Contactés, les services techniques de la commune déclinent toute responsabilité dans un éventuel enlèvement du cadavre de l’animal : le domaine maritime n’étant pas l’affaire de la Mairie mais du Département.

Trois heures après la macabre découverte, les services du Département arrivent sur place pour libérer le sanglier de ses entraves et le laisser voguer, porté par les courants qui le feront s’échouer sur une plage un peu plus loin, quand la mer aura décidé de lui rendre sa « liberté »…

Imaginez les sommes d’argent public colossales que ces incapables pompent annuellement sur les contribuables pour faire la grève du zèle.

Nous avons littéralement atteint le niveau de l’Union Soviétique, cf. la blague de Poutine sur le KGB des années 80.

Un homme arrive à la Loubyanka (QG du KGB) et dit :

– Je suis un espion et je veux me rendre.

– Un espion de quel pays ?

– Je suis un espion américain.

– Bien, vous devez vous rendre au bureau n°5

Il va au 5ème étage et dit :

– Je suis un espion américain et je veux me rendre.

– Avez-vous une arme à feu ?

– Oui, j’en ai une.

– Bien, vous devez aller au bureau n°7.

Il arrive au bureau n°7 et dit :

– Je suis un espion américain et j’ai une arme à feu, j’aimerais me rendre.

– Allez au bureau n°10.

Il se rend au bureau n°10 et il dit :

– Je suis un espion américain, j’ai une arme à feu et je veux me rendre.

– Avez-vous un moyen de communication ?

– Oui, j’ai un moyen de communication.

– Alors rendez-vous au bureau n°20.

Il se rend au bureau n°20 et dit :

– Je suis un espion américain, j’ai une arme à feu et un moyen de communication, je veux me rendre.

– Avez-vous un ordre de mission ?

– Oui.

– Bien, alors partez et remplissez-le, n’interrompez pas les gens qui travaillent !

 

Sauf que ce n’est pas une blague. C’est la République Française de 2020.

Personne ne peut raisonnablement donner plus de dix ans à l’Etat Français avant de s’effondrer complètement sur le schéma des démocraties populaires du Bloc de l’Est.

Commentez l’article sur EELB.su