Home / Les dernières actualités / Pas de retour à la normale sans vaccination obligatoire pour les sportifs avertit la roumaine macroniste ministre des Sports

Pas de retour à la normale sans vaccination obligatoire pour les sportifs avertit la roumaine macroniste ministre des Sports

Sigmar Polaris
Démocratie Participative
25 Mai 2020

Combien Macron demande à Bill Gates pour rendre ses vaccins payants obligatoires ?

Eurosports :

Invitée sur RTL dimanche, la ministre des sports Roxana Maracineanu a affirmé qu’une reprise normale des compétititons sportives n’était pas envisageable tant qu’un vaccin n’avait pas été trouvé.

C’est un constat difficile dressé par la ministre des sports dimanche. Alors que les différentes compétitions sportives sont suspendues en France depuis le début du mois de mars et le développement de la pandémie de coronavirus, Roxana Maracineanu a lié le retour à la normale du sport à la découverte d’un vaccin. « Sans le vaccin, pas de retour à la normale pour le sport » a-t-elle affirmé sur RTL dimanche.

Concernant le débat autour de l’arrêt définitif de la Ligue 1, la ministre a affirmé comprendre certains présidents de club. Mais elle a aussi assuré être persuadée « qu’on ne pouvait finir le championnat le 3 août et ça n’était pas envisageable de faire des sports comme le foot dès le 13 juin. » Concernant la présence du public dans les différentes enceintes sportives, la ministre a aussi dit quelques mots sur ce sujet. « On nous a proposé de faire des parcours d’arrivée et de sortie pour aller à son siège dans les stades. On discute, on travaille pour savoir quelle configuration mettre en place en septembre pour avoir du public de manière dégradée » a-t-elle expliqué sur RTL.

La ministre des sports a aussi glissé un mot sur les finales de la Coupe de la Ligue et de la Coupe de France : « Les finales de Coupes en août, ça peut s’envisager à huis clos. » Le retour à la normale du sport en France est donc désormais lié à la découverte d’un vaccin.

C’est le chantage à la séquestration qui va être systématiquement mis en place dans tous les secteurs d’activité : se faire vacciner par Big Pharma ou rester perpétuellement en résidence surveillée, sans moyens de subsistance.

Il faudra renouveler le vaccin tous les ans sous peine de se faire enfermer voire poursuivi en justice pour « mise en danger de la vie d’autrui ».

Commentez l’article sur EELB