Home / Les dernières actualités / Portland (US) : les antifas assassinent un militant pro-Trump lors d’un meeting du président américain dans la ville

Portland (US) : les antifas assassinent un militant pro-Trump lors d’un meeting du président américain dans la ville

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 août 2020

Des nouvelles des États-Unis. A Portland, bastion antifa, Trump tenait un meeting de campagne.

Dans la soirée, des soutiens du président américain présents dans le centre-ville ont été assaillis par des bandes anarcho-communistes.

« Les émeutiers antifa tentent de bloquer physiquement les voitures de la Trump dans le centre-ville de Portland. Ils se font attaquer au gaz lacrymogène au lieu d’être écrasés. »

Sur ce, un policier en repos et sympathisant de Trump a été abattu par des antifas.

AP :

Une personne a été tuée par balle samedi dernier à Portland, Oregon, alors qu’une grande caravane de partisans du président Donald Trump et de manifestants de Black Lives Matter s’affrontait dans les rues, a déclaré la police.

Il n’a pas été possible de déterminer si les coups de feu étaient liés à des combats qui ont éclaté lorsqu’une caravane d’environ 600 véhicules a été confrontée à des manifestants dans le centre-ville de la ville.

Un photographe indépendant de l’Associated Press a entendu trois coups de feu puis a observé les médecins de la police travaillant sur le corps de la victime, qui semblait être un homme blanc. Le photographe indépendant a déclaré que l’homme portait un chapeau portant l’insigne de Patriot Prayer, un groupe de droite dont les membres ont souvent affronté des manifestants à Portland dans le passé.

Plus précisément, le groupe Patriot Prayer est composé de nationalistes chrétiens pro-Trump. Il ne fait aucun doute que le meurtre est prémédité et que les bandes antifas voulaient marquer la venue de Trump dans la ville en assassinant un de ses soutiens en pleine rue.

Voici la scène du meurtre :

Et des photos du suspect :

Des images du suspect ont été prises un peu plus tôt où on le voit armé, prêt à faire feu sur des soutiens de Trump.

 

L’assassinat des partisans de Trump ne pose aucun problème aux antifas qui s’en réjouissent en public à l’annonce de la mort de la victime.

« Les Antifas brûle un drapeau américain pour célébrer la mort de l’homme abattu dans le centre-ville de Portland. Ils le traitent de « fasciste » bien qu’ils ne sachent pas qui il est. »

Vous n’entendrez pas parler « d’extrême-gauche qui prend les armes » comme à Kenosha, dans le Wisconsin.

Vous entendrez parler d’un « mort lors d’une manifestation antiraciste ».

J’ai expliqué dans un article les causes profondes de ce type de traitement par la presse du système.

Lire : La dictature du prolétariat blanc

Les antifas sont la milice de l’état-profond et à ce titre, elle est activement encouragée à passer à l’action contre les partisans de Trump. Ces terroristes ont à 100% le soutien du Parti Démocrate, de la Silicon Valley et des grands médias du système. C’est une campagne terroriste organisée et elle va aller en s’intensifiant.

Comme je l’ai dit, la bourgeoisie impériale américaine veut écraser la coalition entre la bourgeoisie nationaliste et la classe ouvrière menée par Trump. Son candidat, Biden, ne reconnaîtra pas le résultat des élections en novembre. Si Trump gagne, le plan de l’état profond est de déclencher une insurrection générale dans tout le pays.

Commentez l’article sur EELB.su