Home / Guerre raciale / Pyrénées Orientales : Khalid viole la baby-sitter de ses petites-filles avant de la jeter à la rue

Pyrénées Orientales : Khalid viole la baby-sitter de ses petites-filles avant de la jeter à la rue

Leutnant
Démocratie Participative
11 septembre 2020

Enrichissement culturel dans les Pyrénées comme au temps de l’occupation de Narbonne par les musulmans.

La Dépêche :

Après trois jours de procès en appel et plus de 2 heures de délibéré, la cour d’assises de l’Aude (ph. C. B.) a finalement condamné Khalid Et Aissaoui à 7 ans d’emprisonnement pour le viol de la nounou de ses deux petites-filles, pour lequel il était poursuivi. Peu de temps auparavant, c’est une peine de 8 ans d’emprisonnement qui avait été requise par l’avocat général, avant que Me Jean-Robert Nguyen Phung ne plaide l’acquittement pour son client.

Depuis lundi après-midi, Khalid El Aissaoui. 44 ans, s’était de nouveau retrouvé dans le box des accusés, pour répondre du viol d’une jeune femme en juillet 2011 à Port-Vendres. À cette époque, elle était serveuse dans un bar-restaurant de la commune et son contrat n’avait pas été renouvelé. Elle s’était ainsi retrouvée sans emploi, ni domicile quand le mis en cause lui avait proposé début juillet un emploi de nounou à son domicile, afin de garder ses deux petites-filles dont il avait la garde durant l’été. Mais la baby-sitter affirme qu’un soir, son employeur l’aurait entraînée dans sa chambre, l’aurait empoignée et l’aurait contrainte à un rapport sexuel avant de la jeter à la rue quelques jours plus tard.

En première instance, Khalid El Aissaoui avait été condamné à la peine de 5 ans d’emprisonnement par la cour d’assises des Pyrénées-Orientales, le 11 décembre 2015.

Heureusement il n’y aura pas d’expulsion pour Khalid !

Commentez l’article sur EELB.su