Home / Les dernières actualités / RDA : la Stasi lance des raids dans toute l’Allemagne pour arrêter les membres du « Parti des Goyim d’Allemagne »

RDA : la Stasi lance des raids dans toute l’Allemagne pour arrêter les membres du « Parti des Goyim d’Allemagne »

Captain Harlock
Démocratie Participative
17 Juillet 2020

Oy gevalt !

Tagesschau.de :

Le ministère de la justice fédéral prend des mesures contre les extrémistes de droite présumés qui auraient fondé une organisation antisémite. Des arrestations ont été effectuées à Berlin et aux Pays-Bas.

Dans plusieurs États fédéraux, l’Office fédéral de la police criminelle (BKA) a pris des mesures de recherche à l’encontre de personnes soupçonnées d’être des extrémistes de droite. Les suspects seraient des adeptes de l’organisation antisémite « Goyim Partei Deutschland » (GPD).

« Le Parti des Goyim d’Allemagne ».

Je pleure.

Quel dommage que je n’ai pas eu cette idée plus tôt. Ce concept a un potentiel mémétique énorme. En tout cas, ces sales juifs ont immédiatement lancé la Stasi contre les rebelles germaniques.

Les raids contre le groupe ont eu lieu entre autres à Berlin, dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale, en Rhénanie du Nord-Westphalie et aux Pays-Bas. Le ministère public fédéral enquête sur huit personnes soupçonnées d’avoir formé une organisation criminelle d’extrême droite.

À Berlin et aux Pays-Bas, les deux chefs de file de l’organisation, Marcus B. et Fadi J., ont été arrêtés. Fadi J., qui a été appréhendé par des enquêteurs à Heerlen, aux Pays-Bas, aurait fondé le « Parti des Goyim d’Allemagne » en août 2016, auquel Marcus B. aurait adhéré en janvier 2018. Tous deux auraient travaillé comme administrateurs de l’association, qui gérait également un site web.

« Dans ce contexte, des textes, des photos et des vidéos ont été publiés par la suite, dans lesquels, entre autres, l’Holocauste était nié et les crimes du régime national-socialiste étaient minimisés ou approuvés », a déclaré le bureau du procureur fédéral. « Ils contenaient aussi – jusqu’à l’appel à tuer des concitoyens juifs – une propagande antisémite profondément dégradante. »

Le mouvement « Goyim » serait une union d’antisémites composée de différents spectres d’extrémistes de droite. Parmi eux, dit-on dans les milieux de la sécurité, se trouvent également de nombreux « Citoyens dits du Reich » [Reichsbürger] qui rejettent la Loi fondamentale de la République fédérale d’Allemagne et l’ordre étatique.

Les membres des « Goyim » sont principalement organisés sur Internet, y compris sur des réseaux sociaux comme le VKontakte russe. Le parquet fédéral accuse les accusés d’avoir fondé une association qui aurait eu pour but de diffuser les idées national-socialistes, de nier l’Holocauste et de relativiser les crimes de l’époque nazie. L’Office fédéral pour la protection de la Constitution (BfV) aurait également participé à la clarification du groupement.

L’avantage de ce mouvement des Goyim, c’est qu’il compte quelques milliards de membres potentiels.

A ce propos, il serait grand temps de créer une version germanophone de Democratie Participative histoire de contribuer à la libération de l’Allemagne de la pieuvre juive internationale. Ce serait une façon concrète de relancer le couple franco-allemand quelque peu à la peine ces dernières années.

D’une manière générale, la haine du juif rapproche les peuples. Je l’ai expérimenté moi-même en de multiples occasions.

Commentez l’article sur EELB