Home / Décryptage / Royaume-Uni : le mouvement Black Lives Matter subitement boycotté par les médias, la police et la Premier League suite à une critique de l’annexion de la Palestine par Israël

Royaume-Uni : le mouvement Black Lives Matter subitement boycotté par les médias, la police et la Premier League suite à une critique de l’annexion de la Palestine par Israël

Captain Harlock
Démocratie Participative
02 juillet 2020

Révolution négro-communiste annulée, lol

Au Royaume-Uni, les activistes noirs viennent de découvrir qu’ils n’ont jamais eu une once de pouvoir qu’ils n’aient grâcieusement reçue des juifs. Mis en confiance par un mois de propagande antiblanche, ces nègres ont fini par croire que cette atmosphère était le résultat bien mérité de leur talent, de leur légitimité naturelle et de leur activisme.

Au point de déborder du strict cadre antiblanc pour dénoncer, au titre de la solidarité marron, les projets des suprémacistes juifs en Palestine.

« Alors qu’Israël poursuit l’annexion de la Cisjordanie, que la politique britannique dominante est interdite de critiquer le Sionisme et que la colonisation de peuplement d’Israël se poursuit, nous nous tenons clairement et à haute voix aux côtés de nos camarades palestiniens. PALESTINE LIBRE. »

Ceux qui détiennent véritablement le pouvoir ont donc remis la synagogue au milieu du village.

« La BBC a demandé à son personnel et à ses invités de ne pas porter de badges Black Lives Matter (BLM) à l’antenne. »

Lol.

Ces noirs ne sont promus par les médias et les multinationales que tant qu’ils attaquent les Blancs pour le compte du pouvoir juif et acceptent de respecter strictement la hiérarchie raciale que le peuple élu préside.

Sinon, l’embargo est décrété dans la demi heure.

The Telegraph :

La BBC a demandé à ses présentateurs et invités de ne pas porter de badges « Black Lives Matter » car la campagne a été accusée de « détourner » la mort de George Floyd pour des raisons politiques.

Oui, jusqu’à présent la mort de l’acteur porno George Floyd n’a pas DU TOUT été détournée pour des raisons politiques.

Les patrons de la chaîne ont décidé de ne pas autoriser le port de « symboles visuels de soutien » à Black Lives Matter à l’écran, ont déclaré des sources à haut niveau au Telegraph.

Cette décision intervient alors qu’un certain nombre d’organisations de premier plan ont été contraintes de revenir sur leur soutien au mouvement Black Lives Matter, dont la branche britannique a critiqué publiquement Israël et a appelé le gouvernement britannique à « démanteler la police ».

La position de la BBC est en contradiction avec celle d’autres diffuseurs, dont Sky, qui ont affiché des hashtags BLM entre les programmes et encouragé les présentateurs à porter des badges de soutien.

La Premier League, quant à elle, a été un soutien important, chaque joueur portant le slogan BLM sur sa manche et « posant le genou » avant le coup d’envoi, malgré l’interdiction de messages politiques pendant les matchs.

Les millionnaires opprimés de Premier League avaient été de dociles exécutants.

Ce qui est normal pour des gens dont le métier consiste à jouer à la commande avec une balle.

Mais après que la campagne du BLM Royaume-Uni ait publié un barrage de tweets politiquement chargés plus tôt cette semaine, les présentateurs de Sky Sports, dont l’ancien joueur anglais Matt Le Tissier, ont déclaré qu’ils étaient mal à l’aise à l’idée de porter ces badges, inquiets de l’activisme d’extrême gauche de la campagne.

Un porte-parole de la Premier League, quant à lui, a pris ses distances avec le BLM, déclarant qu’il reconnaissait « l’importance du message selon lequel les vies noires sont importantes » mais qu’il ne « soutenait aucune organisation ou mouvement politique, ni aucun groupe qui appelle à la violence ou tolère des activités illégales ».

En l’occurrence, la seule activité illégale dans cette affaire est l’annexion unilatérale de la Cisjordanie par les suprémacistes juifs mais pour une raison obscure, c’est le dénoncer qui devient « illégal ».

Peut-être parce que ce sont les juifs qui décrètent arbitrairement ce qui est légal ou non, selon leurs intérêts tribaux bien compris.

Des sources à la BBC ont cependant révélé que la société avait toujours considéré que « Black Lives Matter » était une campagne politique, et avait donc estimé que le fait de porter des symboles de soutien serait contraire aux directives d’impartialité.

La source ne confirme pas si des personnalités à l’écran se sont vu refuser la permission de porter un badge pendant la couverture de la BBC.

« La BBC ne peut pas être perçue comme soutenant une cause plutôt qu’une autre, et Black Lives Matter est certainement une campagne politique », a déclaré la source de la BBC.

« Par conséquent, nous ne voudrions pas que quiconque à l’écran porte des symboles visuels de soutien. Nos présentateurs et invités peuvent discuter de Black Lives Matter, et nous avons fait un reportage approfondi sur le sujet. Nous ne sommes pas impartiaux en ce qui concerne le racisme [supposé des Blancs, évidemment]. Mais le port de badges à l’écran – comme pour toute autre campagne politique – serait un pas de trop ».

Mercredi, Tottenham Hotspur est devenu le premier club de football à rompre publiquement avec le mouvement après que Black Lives Matter UK ait publié un barrage de tweets suggérant que la politique britannique avait été « bâillonnée du droit de critiquer le sionisme ».

Dans une lettre adressée à un fan inquiet, vue par le Telegraph, la directrice exécutive Donna-Maria Cullen a déclaré que le président juif du club, Daniel Levy, avait été « tout aussi déçu » par ces tweets.

Daniel Levy a raison.

Pourquoi financerait-il des nègres ingrats qui refusent d’obéir ?

Ce doit une déception mais une déception prévisible. Une nouvelle fois le golem des juifs se retourne contre eux.

« Il est inacceptable qu’une action basée sur des valeurs soit détournée par ceux qui ont leur propre programme politique », a écrit Mme Cullen.

L’audace de ces ignobles juifs.

Tant qu’il s’agit d’exciter la haine raciale antiblanche, ils se délectent des débordements les plus abjects commis par leurs créatures. Mais à la minute où ils sont questionnés sur leur expansionnisme biologique en Palestine occupée, il est question de « valeurs ».

Chez les juifs, le mot « valeur » a la même fonction qu’à la bourse. C’est simplement un actif que l’on achète et que l’on vend selon la tendance du marché.

Pendant ce temps, la police du Hertfordshire semblait revenir sur les conseils qu’elle avait donnés à ses agents sur la question de savoir s’ils devaient « s’agenouiller » lors des marches de Black Lives Matter.

En juin, la police a déclaré que, bien qu’il s’agisse d’une décision « personnelle », le symbole de solidarité recevait une « réaction positive » des manifestants et les officiers qui choisissent de ne pas le faire « peuvent devenir le centre d’attention des manifestants ».

Le chef adjoint de la police du Hertfordshire, Bill Jephson, a concédé aujourd’hui que « s’agenouiller » n’est pas toujours « approprié ».

« En tant que tel, la police n’encourage ni ne décourage les agents à poser le genou, mais indique que dans certaines situations opérationnelles, ce n’est pas approprié. Comme pour de nombreux aspects du maintien de l’ordre, nous continuerons à revoir notre position », a-t-il déclaré.

Entre-temps, le conseil du comté de Northumberland a supprimé un poste sur ses pages de médias sociaux qui avait soutenu le groupe « Black Lives Matter ».

Le conseiller conservateur Peter Jackson a déclaré que l’organisation BLM s’était « définitivement égarée dans l’arène politique » et qu’il était donc inapproprié pour le conseil de la soutenir publiquement.

« Il est tout à fait clair pour moi et peut-être pour la majorité silencieuse qu’il y a un certain nombre de ce que vous appelleriez des extrémistes politiques qui créent ce qui ressemble plus à un mouvement politique qu’à un mouvement pour l’égalité raciale« , a-t-il déclaré.

« Lorsque nous sommes confrontés à du vandalisme aveugle, lorsque nous entendons parler de la suppression du financement de la police et des attaques contre la police, et lorsque nous voyons des gens qui essaient effectivement de réécrire l’histoire, cela ressemble à un mouvement politique pour moi », a-t-il ajouté.

Un porte-parole de Sky Sports a déclaré : « Le soutien de Sky est pour la cause morale et la campagne, que « les vies noires comptent », plutôt que pour une quelconque organisation politique. Nos présentateurs et analystes à l’écran sont libres de choisir s’ils portent ou non des badges de soutien ».

Un porte-parole de Black Lives Matter UK n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

Très arrogants depuis des semaines, le compte Twitter de BLM UK a purement et simplement supprimé son tweet, ayant compris où se situait le véritable pouvoir.

Les nègres pas plus que les antifas ne dirigeront jamais rien et encore moins une « révolution ». Ce sont uniquement les orcs que Sauron lâche sur la Terre du Milieu selon ses besoins. Rien de plus.

Tout comme les djihadistes en Syrie, ces sous-hommes sont activés et désactivés par le système juif global une fois qu’il a fini de s’en servir ou si ces supplétifs gagnent trop en confiance et tentent de devenir autonomes.

Commentez l’article sur EELB