Home / Décryptage / Si vous soutenez l’emprisonnement de Marvel Fitness, vous n’avez tout simplement rien compris à ce qui est en train de se passer

Si vous soutenez l’emprisonnement de Marvel Fitness, vous n’avez tout simplement rien compris à ce qui est en train de se passer

Captain Harlock
Démocratie Participative
25 septembre 2020

Il est encore temps de résister à la terreur judéo-féministe

Notre article sur l’incarcération du YouTubeur Marvel Fitness a connu un franc succès. Typiquement, quand un article marche particulièrement bien, des critiques s’ensuivent. C’est un phénomène standard.

Certains ont donc formulé des critiques qui méritent une réponse approfondie.

Hélas, la plupart de ces critiques s’en tiennent bel et bien à jouer les white knights au motif qu’un petit groupe de Blanches éplorées se victimisent. Ce type de réactions ne disparaîtra jamais, peu importe le nombre d’articles pouvant être écrits sur le sujet ou les circonstances.  Des femmes blanches pleurent et des mecs blancs se précipitent à leur chevet. C’est comme ça, c’est un invariant.

Il y a d’autres réactions qui se limitent à cartonner ce Marvel Fitness parce qu’il est noir. Ce n’est pas moi qui me plaindrais de l’hostilité salvatrice que génèrent naturellement les noirs partout où ils vont parasiter. C’est un réflexe raciste naturel que je passe mes journées à encourager. Mais tout aussi noir que soit ce YouTubeur, s’en tenir à sa seule ascendance raciale dans cette affaire, c’est manquer toute une série de paramètres qui nous affectent directement. J’aimerais pouvoir schématiser sur la seule base de l’appartenance raciale mais ce n’est pas toujours possible.

L’essentiel ce n’est pas qu’un nègre trolle une Blanche qu’il « jalouserait » ou voudrait sauter, ce qui est d’ailleurs parfaitement possible ici puisque tous les noirs jalousent les Blancs et tous les noirs veulent sauter des Blanches. L’essentiel, c’est que l’emprisonnement de Marvel Fitness va inévitablement aggraver la position sociale des hommes blancs en France au plan légal à cause d’un chilling effect que personne n’aborde.

Les femmes n’aiment pas le darwinisme

Il y a quatre paramètres qui se mélangent ici et qu’il faut distinguer : sexuel, économique, légal et racial.

Tout d’abord, le foutage de gueule qui consiste à se plaindre du fait qu’une influenceuse puisse subir une lutte d’influence. Seule une gonzesse peut imaginer un concept aussi pervers que l’acquisition d’influence sans lutte d’influence et tout faire pour que ce concept, à force de crises d’hystérie et de drama, puisse avoir force de loi. Par définition, un influenceur cherche à influencer d’autres gens. Je crois que tout le monde peut articuler cette idée de base. Partant, vous cherchez, en tant qu’influenceur, à étendre votre influence dans le domaine que vous ciblez. Plus vous êtes influent, plus vous êtes dominant. Vient ensuite l’effet dialectique de la compétition avec les autres personnes qui veulent, elles aussi, étendre leur influence sur le domaine que vous convoitez. En étendant votre influence, vous vous heurterez à d’autres qui cherchent également à étendre leur influence. C’est le paradigme fondamental de la guerre pour l’espace vital.

Ce truc est vieux de quelques centaines de millions d’années. C’est le combat pour la survie.

Tout ce qui est vivant cherche à dominer. Les mammifères comme les insectes.

Si vous croyez que ces influenceuses recherchent autre chose que la domination sans partage dans le domaine en question, le fitness donc, vous devez réévaluer la situation.

Ensuite vient la question des méthodes pour la domination. Il n’y a pas de lutte pour la domination qui puisse être indolore. C’est une rêverie de femme ou de démocrate. La domination suppose l’affrontement permanent avec des challengers sans cesse renouvelés et l’expérience démontre que l’agressivité est un atout essentiel pour remporter la victoire.

Si vous cherchez à influencer le corps social face à d’autres gens et que vous le faites en montrant votre cul, vous serez très probablement attaqué sur votre physique pour que votre point fort, ou supposé tel, devienne votre point faible. Et ainsi réduire votre influence, donc votre position sociale.

Si la perspective d’une lutte d’influence dans le domaine du fitness pose problème à ces gonzesses, il y a une seule et unique solution : ne pas participer en premier lieu à une lutte d’influence dans le domaine du fitness. Et ainsi de tout domaine où une nana cherche à se faire valider sur son physique par des mecs. En réalité, ces influenceuses veulent le beurre et l’argent du beurre. Elles veulent le succès et la célébrité sans le prix à payer humainement en échange du succès et de la célébrité. Pour y parvenir, elles veulent que le système truque le jeu en leur faveur, perpétuellement. Y compris en foutant en taule les compétiteurs qui démontrent leur efficacité.

C’est une inversion de l’ordre naturel. Les femmes doivent être dominées par les hommes et partout où des femmes s’infiltrent où elles n’ont pas leur place, elles doivent être disciplinées et soumises. Quiconque conteste ça s’oppose aux lois élémentaires de la vie. S’opposer aux lois de la vie n’est pas une formule gagnante dans le combat pour la survie qui régit l’univers. Notre racisme découle de quelque chose de beaucoup plus fondamental que le simple phénotype : le darwinisme.

Avant même le paradigme racial existe le paradigme sexuel. La rupture de la balance sexuelle au profit du sexe faible ne peut qu’entraîner l’anarchie et le chaos. Tout ce qui contribue à préserver la domination masculine doit être systématiquement encouragé.

Sur ce même principe, j’escompte bien parvenir à arracher de la tête d’autant de jeunes Blancs que possible ces réflexes démocratiques qui prétendent mettre sur une même balance les faibles et les forts et priver les forts du droit légitime de régner sur les faibles. Tout ce qui cultive cette idéologie égalitaire nuit durablement à l’instinct de domination de la race blanche.

Le mythe de l’innocence féminine

L’innocence féminine est un mythe de puceau

Les quelques mecs blancs qui prennent en pitié ces gonzesses au motif qu’un noir les clashe ont un peu vite oublié que ces mêmes gonzesses n’essaient pas de séduire un public exclusivement blanc. Par définition, elles recherchent l’attention indiscriminée de tout le public masculin en montrant leur plastique. Ce sont des séductrices qui agissent sous couvert de fitness, pas des communiantes naïves et inoffensives.

Si vous croyez que ces instapuputes ne savent pas que des dizaines de milliers de mâles marron les matent en salivant sur Insta, vous péchez par naïveté.

Une femme, comme un gosse, sait quand il faut chialer pour obtenir gain de cause.

Je ne sais pas qui a mis dans la tête de tant de petits Blancs cette théorie de l’innocence des femmes, mais c’est une grave erreur de jugement. Une femme est une séductrice, elle vit de l’art de la manipulation en abusant des hommes. Ce n’est pas pour rien que l’ère du juif pleurnicheur se complète si parfaitement avec l’ère du féminisme dans lequel les juives ont joué un si grand rôle.

Ces gonzesses vivent littéralement de la compétition des mâles blancs et allogènes qui les convoitent, symboliquement ou IRL. Vous avez sous les yeux des créatures qui sont parfaitement conscientes de bénéficier le plus, avec le CAC40, de l’immigration de masse du monde afro-oriental. Parce qu’elles savent parfaitement que tous les arabes et les noirs qui affluent en Europe cherchent à monter l’échelle sociale – qui n’est d’autre qu’une échelle raciale – en se maquant avec une Blanche.

Ce n’est pas un scoop. C’est le théorème de Pogba et de sa trophy wife blanche.

Les noirs veulent devenir blancs mais ne l’assument pas.

Les gars qui disent que ces instaputes ne couchent pas avec ce genre de clients n’en savent rien, sauf à être leurs mecs. Et même en étant leurs mecs, ils n’en sauraient toujours rien parce qu’il est rigoureusement impossible de savoir ce que fait vraiment une gonzesse qui capte l’attention de dizaines de milliers de mecs sur les réseaux tous les jours. Ce sont des milliers et des milliers de propositions tous les mois et pas seulement de crevards au RSA. Instagram est le principal marché où les footballeurs africains de Ligue 1 ou 2 font leur shopping. En fait, dès lors qu’un noir ou un maghrébin peut prouver qu’il est dans un club en tant que pro, c’est le jackpot sexuel.

Et puisque l’on parle d’étendre son influence, notez comment cette « victime » d’Aline Dessine, pour plaire au public afro-maghrébin, met l’emphase sur le développement d’un énorme cul.

Une Princesse Aryenne au Wakanda

Twerk oblige.

Imaginez combien d’adolescentes blanches intègrent les codes plastiques et sexuels des sauvages d’Afrique à cause de ces traînées blanches ayant accès à Instagram.

Par définition, une nana qui vit de sa plastique sur le net français en 2020 accepte d’allumer virtuellement des noirs et des arabes. Elle le fait parce qu’elle peut jouir d’une influence qu’elle convertit en avantages matériels dont vous n’avez même pas idée. Ces filles génèrent des sommes d’argent que la plupart d’entre vous ne peuvent même pas espérer gagner en dix ans de travail et ce pognon vient tout autant de la pub que de leurs sponsors cosmétiques et des types qui veulent les sauter. Dont ces dealers, ces rappeurs et ces joueurs de foot de banlieue.

C’en est à un stade où même les maghrébins sont mal à l’aise avec ces escorts sous faux drapeau. Allez sur la TL de Polska pour mesurer le truc.

Si vous n’avez pas conscience de ça, vous ne pouvez pas comprendre pourquoi ces gonzesses sont terrorisées à l’idée de voir leur influence réduite sur les réseaux sociaux par des influenceurs masculins qui les recadrent pour occuper le terrain.

La terreur judiciaire féministe

L’emprisonnement de Marvel Fitness n’a rien à voir avec son appartenance raciale. Pas une de ces greluches en pleurs n’a évoqué cette dimension pour une raison évidente : elles perdraient l’attention du public allogène masculin qu’elle convoite ainsi que la bienveillance d’un système qui se sert d’elles pour encadrer l’évincement biologique des mâles blancs. Éviction sexuelle qu’elles légitiment de par leur business et dont elles vivent au quotidien.

Si vous lisez le jugement, vous découvrez le véritable but de l’opération.

L’Obs :

Un an de prison ferme et un mandat de dépôt pour harcèlement moral. C’est la peine à laquelle a été condamné le youtubeur spécialisé dans le fitness Marvel Fitness. Accusé de « harceler et lancer des meutes numériques » contre d’autres influenceurs du même univers, il a été condamné à deux ans de prison, dont un ferme, avec mandat de dépôt lundi par le tribunal de Versailles.

Habannou S., de son vrai nom, est suivi par 146 000 personnes. Il a été reconnu coupable de harcèlement moral sur neuf personnes et de violence sur avocat. Il a en plus été interdit d’exercer une activité de création sur les réseaux sociaux ou sur tout site internet.

Ces garces annoncent la couleur.

20 Minutes :

Il faut être extrêmement prudent sur les décisions de première instance : peut-être que la cour d’appel ou que la Cour de cassation changeront la donne. Il me semble donc précipité de parler d’une jurisprudence, d’autant plus que, comme dit précédemment, la décision correctionnelle dépend vraiment de la personnalité de l’accusé. Une autre personne condamnée pour les mêmes actes n’aurait peut-être pas eu un mandat de dépôt, par exemple.

Néanmoins, c’est un signal fort envoyé par les magistrats sur la gravité du cyberharcèlement en meute. Moi-même, la prochaine fois que je traiterai ce type d’affaire, je me référerai à ce cas, qui montre jusqu’où on peut aller dans la peine. Même s’il n’y a pas forcément de jurisprudence établie, il y aura un avant et un après.

Un nègre de plus ou de moins en prison ne réglera pas le problème de l’immigration en France. Nous n’avons pas avancé d’un centimètre dans la bonne direction depuis l’annonce de ce jugement.

En revanche, une jurisprudence qui instaure la terreur d’état faisant taire toute critique au profit des instaputes qui vendent leur cul aux allogènes tout en humiliant les mecs blancs le reste de l’année contribuera massivement à réduire la capacité médiatique de ces mêmes mecs blancs à s’opposer à leur éviction de leur propre pays.

Vous voyez là que les méthodes auxquelles sont prêtes à recourir ces traînées pour l’emporter sont autrement plus impitoyable que du trolling. La cruauté de ces vipères dépasse tout ce que pourra jamais concevoir un homme. Faire preuve de faiblesse avec ces créatures, c’est se condamner ipso facto.

Cette décision de justice est, à un niveau plus trivial, de même nature que celle qui vise Hervé Ryssen. Elle a ceci de commun qu’elle découle de la même matrice. Après que les juifs ont privatisé la justice et les tribunaux pour leur groupe tribal, il était inévitable que les pétasses émancipées qui commercent leur viande au plus offrant exigent et obtiennent une privatisation similaire.

Marvel Fitness, après une accusation bidon d’harcèlement sexuel par cette nana, a compris la militarisation de la justice par les traînées pour obtenir gain de cause.

Pour de simples raisons démographiques, une telle jurisprudence, si elle est confirmée, démultipliera la terreur d’état compte tenu du nombre de putes qui font n’importe quoi sur internet et entendent bien ne plus souffrir la moindre critique de la part de mecs lassés de leur attitude atroce.

Et surtout las du fait qu’elles recrutent des gamines de 11 ou 12 ans en toute impunité pour grossir les rangs de leur armée de putes atroces.

Que veulent ces instaputes ? Une régulation autoritaire du marché de l’influence par la force publique et que l’Etat instaure un monopole à leur profit. D’autres types suivront Marvel Fitness et tous ne seront pas des noirs ou des arabes, loin s’en faut. Non seulement il s’agit d’une atteinte à la liberté d’expression qui impacte la totalité des mecs voulant résister à la domination des pires traînées sur le net, mais c’est l’organisation du trucage de l’évolution de la société pour s’assurer que les pétasses soient aux commandes.

Or, pour prendre un pays et le tenir, les juifs se servent toujours des femmes contre les hommes de leur race pour affaiblir toute résistance à leur influence dissolvante et parasitaire.

Dites-moi comment, avec une telle décision de justice, des mecs blancs gagnent quoi que ce soit ? Les neufs mois de taule que purgera un noir ne modifieront pas la balance raciale en France. En revanche, elle garantit, par ses répercussions judiciaires futures, le renforcement de l’étreinte judéo-féministe sur la société avec tout ce que cela suppose racialement à terme.

On peut facilement imaginer qu’un homme s’opposant à l’avortement ou qui fait du fat shaming sur le net finisse devant un tribunal après qu’une traînée se doit dite « harcelée » par les commentaires de sa vidéo. Les conséquences potentielles sont infinies.

Les mecs blancs seront directement impactés par cette radicalisation de la terreur judiciaire.

Donc oui, Marvel Fitness a raison.

Commentez l’article sur EELB.su