Home / Décryptage / Trump avertit les nègres que s’ils tentent à nouveau de prendre la Maison Blanche, ils seront dévorés par ses dobermans

Trump avertit les nègres que s’ils tentent à nouveau de prendre la Maison Blanche, ils seront dévorés par ses dobermans

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 Mai 2020

Les hommes vous laissent souvent tomber. Les chiens jamais.

Trump est finalement sorti du silence après une nuit d’émeutes raciales noires apocalyptiques à travers tout le pays.

Je m’attendais à quelque chose de téléphoné mais j’ai retrouvé le Trump instinctif, reptilien que j’apprécie. Celui que les juifs ont pour l’essentiel réussi à tenir en laisse ces 4 dernières années.

Le président a notamment insisté sur le fait que des chiens particulièrement vicieux étaient prêts à dévorer les nègres qui manifestaient aux abords de la Maison Blanche.

« Les Services Secrets US ont fait un excellent travail hier soir à la Maison Blanche. Ils étaient non seulement totalement professionnels, mais aussi très cool. J’étais à l’intérieur, j’ai observé chaque mouvement et je ne pouvais pas me sentir plus en sécurité. Ils ont laissé les « manifestants » crier et déblatérer autant qu’ils le voulaient, mais chaque fois que quelqu’un… »

« …devenaient trop fougueux ou dépassaient les bornes, ils leur tombaient dessus rapidement, fort – ne savaient pas ce qui les frappait. La ligne de front a été remplacée par des agents frais, comme par magie. Une foule nombreuse, organisée professionnellement, mais personne n’a été près de franchir la barrière. S’ils l’avaient fait, ils auraient… »

« …été accueillis par les chiens les plus vicieux et les armes les plus sinistres que j’ai jamais vus. C’est là que les gens auraient été très gravement blessés, au moins. Beaucoup d’agents des services secrets n’attendaient que de passer à l’action. « Nous mettons les jeunes en première ligne, monsieur, ils adorent ça, et… »

« …bon entraînement ». Comme vous l’avez vu hier soir, ils étaient très cool et très professionnels. Ne laissez jamais les choses vous échapper. Merci ! Du mauvais côté, le maire de D.C., @MurielBowser, qui est toujours à la recherche d’argent et d’aide, ne laisse pas la police de D.C. intervenir. « Ce n’est pas leur travail. » Joli ! »

Des chiens.

Les nègres détestent les chiens et les chiens détestent les nègres.

Le seul fait de mentionner le mot « chien » va porter ces nègres au point d’ébullition complet.

Ce tweet de Trump est un message clair adressé à la négraille : « vous avez eu de la chance, si vous aviez fourré votre nez dans le périmètre de la Maison Blanche, vous auriez été hachés vivants ».

Pour les noirs, c’est une déclaration de guerre en bonne et due forme. Ils vont sûrement revenir pour prouver qu’ils n’ont pas peur des dobermans de Trump ni de ces Blancs ultra solides du service de protection du Président.

On parle de gens particulièrement motivés.

Ces types sont non seulement des soldats d’élite triés sur le volet mais ce sont aussi des gens qui font tout pour appartenir à l’unité qui est prête à se faire tuer sur place plutôt que de laisser un président se faire lyncher, surtout par une foule de communistes. Pour ne rien dire des nègres.

Ce sont tous des mecs qui répondent au type même du surhomme aryen.

Ces gars-là savent parfaitement qu’un autre président a été assassiné et aucun d’eux n’a envie d’appartenir à l’équipe qui aurait laissé un président se faire tuer sous ses yeux. Comme le dit Trump, hier soir ces types étaient très certainement surmotivés face à la meute de nègres qui les défiait devant la Maison Blanche.

Trump a en outre demandé à ses gens de débarquer pour contre-manifester.

« Les soi-disant « manifestants » de la Maison Blanche, gérés professionnellement, n’avaient pas grand chose à voir avec la mémoire de George Floyd. Ils étaient juste là pour causer des problèmes. Le Services Secrets les ont gérés facilement. Ce soir, je crois savoir que c’est la NUIT MAGA À LA MAISON BLANCHE ? »

Le truc, c’est que Washington est uniquement peuplée de nègres. Il faut faire venir les fans d’ailleurs. Tout sera fait pour l’empêcher.

Maintenant, laissez-moi vous dire que vivre dans un pays qui en arrive à de telles extrémités est assez pitoyable. C’est le genre d’extrémités que la Chine autoritaire tente actuellement de juguler dans cette poche de pus antifa qu’on appelle Hong Kong. Les mêmes extrémités que Trump accepte de soutenir parce que la CIA lui demande de les soutenir à Hong Kong.

C’est un mauvais calcul.

En tout cas, ce message de Trump va être reçu 5 sur 5 par tous les nègres et les marxistes des USA. Ils ne vont pas se calmer, bien au contraire. Ce sont les plus graves émeutes raciales de l’histoire américaine, bien plus graves qu’en 1967. Mais ce n’est encore rien par rapport à ce qui va arriver.

Je peux vous dire que le sang va couler dans les rues.

J’ajoute que je souhaite ardemment que le sang coule dans les rues. Je ne pense pas tant aux nègres qu’aux factieux communistes à la botte des médias juifs. Surtout ces grosses putes à nègres blanches obèses.

J’espère vraiment que les flics vont allumer ces traînées à l’arme automatique. Vraiment. Une véritable répression anticommuniste comme on en a pas vu depuis le Chili sous Pinochet.

Trump ne prendra pas l’initiative d’un bain de sang parce que Trump subit ce qui se passe. Trump tue sans hésiter des bougnoules obscurs au Moyen-Orient dès que les juifs lui disent de le faire, mais dès qu’il s’agit d’aligner des peaux sombres qui menacent réellement les Etats-Unis, il ne bouge plus. Tout dépend donc des nègres.

Mais je fais confiance aux nègres. Dès qu’il s’agit de violences, on peut faire confiance aux nègres.

Commentez l’article sur EELB