Home / Décryptage / Twitter : les juifs font fermer tous les comptes de Génération Identitaire

Twitter : les juifs font fermer tous les comptes de Génération Identitaire

Captain Harlock
Démocratie Participative
14 Juillet 2020

Une nouvelle fois, démonstration est faite qu’afficher sa neutralité vis-à-vis de la juiverie n’offre aucune espèce de répit ou de protection.

Europe 1 :

Le réseau social, soucieux de montrer qu’il ne tergiverse plus avec la haine en ligne, fait le tri chez ses abonnés et ferme, un à un, tous les comptes du groupuscule d’extrême-droite Génération Identitaire.

Twitter fait le ménage. Le grand tri entrepris par le géant du net chez ses abonnés se poursuit, et vise désormais les comptes de Génération Identitaire. Le but pour la firme américaine : prouver qu’elle a grandi et ne tergiverse plus avec la haine en ligne.

Le réseau social est en train de fermer un an à un tous les comptes de ce groupuscule d’extrême-droite, dont des militants ont été condamnés par la justice à plusieurs reprises ces dernières années, pour incitation à la haine raciale. L’an passé, trois ont même écopé de peines de prison ferme pour avoir violemment empêché des migrants de traverser les Alpes.

La chaîne YouTube du groupuscule elle est toujours active, avec 15 000 abonnés.

Les juifs se moquent ouvertement de savoir si X ou Y est un antisémite déclaré, s’il est un conservateur timoré ou un admirateur inconditionnel d’Adolf Hitler. L’antisémitisme n’a rien à voir avec le fait de se décrire comme tel. Aux yeux des juifs, est antisémite tout ce qui s’oppose au sémitisme, directement ou indirectement, consciemment ou non.

Se pose donc la question de savoir ce qu’est le sémitisme. Car si l’antithèse existe, à l’évidence la thèse qui l’engendre existe en premier lieu.

Le juif vous décrète son ennemi, i.e. un « antisémite », à la minute où il vous identifie comme un obstacle sur le chemin de la victoire totale de la race juive sur l’humanité qu’il tient de ses prophètes. Les juifs, qui ne sont pas connus pour leur pudeur naturelle, ne font aucun mystère sur cette question.

C’est ce que viennent d’expérimenter cruellement les Identitaires qui ont avec constance évité d’admettre en public que les juifs mènent une guerre génocidaire contre la race blanche, préférant se limiter à une critique des conséquences de cette guerre.

Le plus connu des Identitaires, Damien Rieu, échappe encore à cette heure à la sanction collective infligée à ses frères de race du mouvement. Pour une raison évidente : Damien Rieu a prêté allégeance à la race juive en se subordonnant à un de ses facilitateurs, Gilles-William Goldnadel, et plus globalement en reprenant la rhétorique platement laïcarde de la réaction républicaine. Au point il devient difficile de distinguer ce qu’il dit de ce que publie la feuille judéo-gauchiste Charlie Hebdo ou des divagations de la vieille bourgeoisie juive Elisabeth Badinter.

Le Janus hébraïque, avec sa face de gauche et sa face de droite, se doit d’être dialectiquement des deux côtés du conflit naissant entre autochtones et allogènes pour être l’arbitre de la synthèse qui en découlera.

Dans cette guerre d’extermination, disposer de quelques Blancs solidement tenus en laisse pour aboyer contre une poignée de salafistes peut s’avérer utile, tout comme il est utile de disposer d’une négresse domestiquée comme Rokhaya Diallo ou d’une beurette de service comme Zohra Bitan.

Peu importe les têtes de gondole promues par les youtres, ils observent tous une profonde déférence à l’endroit du peuple élu. Que ce soit Diallo pour les racisés ou Lejeune pour Valeurs Kasher, le chef d’orchestre reste le rabbinat.

Mais même ces shabbat goyim sont dispensables. Pour les juifs, ils sont de simples actifs sur un marché de plus qui peuvent être liquidés une fois la tendance baissière arrivée.

Le juif n’a de loyauté qu’envers son âpreté au gain.

Les Identitaires devraient s’émanciper de cette stratégie perdante consistant à s’aligner sur ce parti judéo-sodomite qu’est le RN mariniste. Contrairement à Rieu et consorts, ils n’y feront pas carrière. Ils devraient commencer par investir Gab.com pour s’y structurer et laisser Marine Le Pen et ses égyptiens pleurer sur la montée de l’antisémitisme.

Commentez sur l’article sur EELB