Home / Les dernières actualités / Ukraine : des milliers de juifs prennent d’assaut la frontière et exigent de rentrer le pays en dépit du confinement

Ukraine : des milliers de juifs prennent d’assaut la frontière et exigent de rentrer le pays en dépit du confinement

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
15 septembre 2020

 

Les juifs sont pire que des rats.

Reuters :

Une vidéo postée par les gardes-frontières ukrainiens montre des dizaines de juifs, dont des enfants, en costume traditionnel, portant des valises et errant sur une route au milieu de camions garés.

Ils chantent des chansons et certains dansent. Les gardes ont déclaré qu’ils avaient été contraints d’arrêter la circulation lundi soir au passage de Novi Yarylovychi entre la Biélorussie et le nord de l’Ukraine parce que les pèlerins bloquaient la route.

Chaque année, au Nouvel An juif, des dizaines de milliers de juifs hassidiques font le pèlerinage à Ouman, ville du centre de l’Ukraine, pour se rendre sur la tombe du rabbin Na’hman de Breslov, qui a fait revivre le mouvement hassidique et est mort en 1810.

Cette année, les célébrations du Nouvel An juif se déroulent du 18 au 20 septembre.

L’Ukraine a interdit l’entrée des étrangers du 26 août au 28 septembre en raison de l’épidémie de coronavirus.

Elle a déclaré que cette interdiction répondait en partie à une demande d’Israël, d’où viennent de nombreux pèlerins, de limiter l’événement, de peur que ce ne soit un point chaud pour le coronavirus.

« Je ne sais pas qui a promis à qui le passage de 3 000 citoyens », a déclaré le chef du service des frontières ukrainien, Serhiy Deineko, au groupe à la frontière. « Vous avez été trompés. »

L’un des pèlerins, contacté par téléphone, a déclaré que des fonctionnaires biélorusses et ukrainiens leur avaient promis qu’ils seraient autorisés à entrer en Ukraine. Il n’a pas précisé quels fonctionnaires.

« J’ai passé la nuit dans le bus, mais la plupart ont passé la nuit sur la route, certains ont ramassé des branches dans la forêt et ont allumé des feux. Nous n’avons ni nourriture ni eau, nous avons des enfants avec nous, une centaine d’enfants », a déclaré l’homme, qui n’a donné que son prénom, Benjamin.

Il a dit que maintenant ils n’étaient pas autorisés à entrer en Ukraine et ne pouvaient pas retourner en Biélorussie.

Le service des gardes-frontières biélorusses a indiqué que le groupe comptait 734 personnes, dont 40 enfants de moins de 12 ans.

« Tous… attendent une décision d’admission du côté ukrainien », a-t-il déclaré. « Au matin du 15 septembre, le travail du poste de contrôle ukrainien… n’a pas été repris. »

La Fondation Rabbi Na’hman a publié une déclaration disant qu’elle avait demandé aux responsables ukrainiens d’autoriser les pèlerins à venir.

« Par conséquent, dans cette situation, nous vous demandons de faire une exception et de les laisser entrer en Ukraine. »

Les juifs sont comme ça, ils veulent rentrer partout.

Commentez l’article sur EELB.su