Home / Les dernières actualités / Une ignoble juive se disant « amie » de Melania Trump diffuse des discussions privées pour traîner dans la boue la première dame alors qu’elle est en quarantaine

Une ignoble juive se disant « amie » de Melania Trump diffuse des discussions privées pour traîner dans la boue la première dame alors qu’elle est en quarantaine

Captain Harlock
Démocratie Participative
03 octobre 2020

 

Nous sommes à un mois des élections présidentielles américaines, Donald et Melania Trump sont en quarantaine à cause du Covid19 et c’est à ce moment précis que les juifs ont décidé de cracher une nouvelle fois leur venin.

La juive Stephanie Winston Wolkoff, qui est présentée comme une « amie » de Melania Trump, a cyniquement fourni à la chaîne juive CNN des enregistrements audio de discussions privées avec la première dame.

En écoutant la discussion, on mesure à quel point cette presse juive est gorgée de haine sémitique tant ce que dit Melania Trump est insignifiant. Pour résumer, Melania Trump explique à cette juive que quoi qu’elle fasse, la presse la hait et fait tout pour la diaboliser en dépit du fait qu’elle respecte à la lettre le protocole et qu’elle arrondisse les angles sur tout.

Grâce à leur magie noire, ces hébreux médiatiques tentent de présenter cette discussion anodine comme une nouvelle preuve du caractère maléfique de la première dame américaine.

C’est écœurant. Ces sales juifs sont écœurants. Cette juive est écœurante.

Malgré l’énorme travail de chirurgie esthétique, cette youpine est laide au point de faire peur aux enfants.

Les millions de dollars n’y changent rien, ces goules juives sont tout simplement atroces. Elles portent la mort sur leurs visages tordus par d’indicibles mélanges raciaux aux allures de torture millénaire. On dirait qu’une âme damnée se contorsionne de douleur et tente de s’échapper de cette masse de chair à forme vaguement humaine.

Cette juive Wolkoff devait crever de jalousie en voyant tous les jours la supériorité raciale objective de la femme aryenne du président.

Je hais ces juifs. Chaque jour qui passe me rend encore plus antisémite que la veille.

Et je suis pourtant déjà extrêmement antisémite, selon tous les standards reconnus.

Il n’y avait qu’une juive qui pouvait s’abaisser à pareille trahison pour se donner en spectacle à la télé en pleurnichant et faire passer le perfide espionnage de la femme du chef de l’Etat pour un acte de justice et de vérité.

Il n’y a rien de plus fondamentalement opposé à la notion de vérité que le juif. Quand ces juifs osent prononcer ce mot, c’est pour mieux narguer les goyim. Pour une raison obscure, c’est toujours au moment fatidique que ces vampires révèlent la noirceur de leur âme. C’est simple, ça ne rate jamais.

Bien sûr, Melania Trump ne devrait jamais se laisser approcher par aucun de ces charognards ashkénazes. Mais c’est une mission impossible dans sa position. Donald Trump s’entoure de juifs à la moindre occasion et le juif Kushner est le maître des clefs de la Maison Blanche. D’ailleurs Trump a remis un double des clefs à Bibi, officiellement.

C’est étrange pour un chef de l’Etat de donner les clefs de cet état à un chef de l’état étranger, si vous voulez mon avis.

Être mariée à Donald Trump implique par définition d’être submergée de juifs. La présidence est littéralement peuplée d’hébreux, à tous les étages, dans toutes les pièces. Et les juifs n’ont qu’une idée en tête une fois entrés quelque part : poignarder dans le dos leurs hôtes.

Dans un tel environnement, Melania Trump est cernée par ces sombres créatures qui rôdent nuit et jour autour d’elle pour la perdre. C’est la malédiction qui plane sur toute femme blanche qui se laisse approcher par le juif.

Et notez bien que ces juifs font ça pour frapper à terre le président le plus ridiculement pro-israélien de l’histoire.

Il n’y a jamais eu un président aussi pro-israélien de toute l’histoire et ces juifs, pour le remercier, ont consenti en tout et pour tout à donner son nom à une petite gare.

C’est en réalité une façon de se moquer de lui et de rappeler à la populace juive la crédulité infinie du goy et combien c’est sur cette crédulité que repose la domination du juif sur le monde. « Vous voyez, en échange de guerres sanglantes menées par ces goyim stupides pour la gloire de la race juive, nous leur accordons le privilège du nom d’une gare. » Dans l’ordre raciste juif, c’est exactement ce que valent les vies de millions de goyim morts pour l’établissement de leur dictature universelle : un nom de gare.

Ce genre d’acte symbolique produit un grand effet sur les cervelles juives.

La juiverie américaine est unanime dans sa haine de Trump et chaque jour, les médias juifs se déchaînent pour le perdre avec une violence et une bassesse inégalée. Ce dernier épisode est l’occasion pour les juifs d’ajouter le crachat au sabotage.

Peu importe la politique qu’un état occidental veut mener, la première chose qu’il doit faire est de proscrire les juifs de son territoire comme on proscrit un virus du corps d’un patient infecté. Aucune politique ne peut mériter ce nom sans être fondée sur la lutte implacable contre les juifs. Non pas contre « le judaïsme » ou je ne sais quelle abstraction du même style mais bien contre les juifs, indistinctement.

Commentez l’article sur EELB.su